Bibliographie d'Alain Soral

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bibliographie d'Alain Soral

Message par Antoine Tomberouge le Sam 20 Oct - 21:01

Je profite de la sortie du dernier livre d'Alain Soral pour vous demander si quelqu'un parmi vous a lu les écrits de cet homme


« Quand on est jeune et novice dans le débat d’idées, on croit qu’en politique c’est comme en sport, qu’il y a deux équipes : la vôtre et celle d’en face, les bons et les méchants, le pouvoir et l’opposition. Puis avec la pratique, pour ceux qui passent à la pratique – les autres n’y comprennent jamais rien –, on découvre que dans la vraie vie, comme dans 1984 de George Orwell, c’est plus compliqué que ça. Il y a le pouvoir, l’opposition au pouvoir et… Goldstein.

Soit l’opposant créé par le pouvoir, ou plutôt favorisé par le pouvoir – ne soyons pas complotistes – pour dévier les énergies contestataires vers la stérilité, l’inutile…

Gauchisme à la Prévert ou gauchisme à la Baader, qu’on soit dans les nuages ou qu’on fonce droit dans le mur, sur le plan de l’inefficacité politique – les années de prison mises à part – ça revient au même... »

Chroniques d’Avant-guerre, compilation des articles publiés dans l’éphémère revue Flash entre octobre 2008 et mars 2011, est le 11e livre d’Alain Soral.

Reprenant, sur le mode chronologique plutôt qu’orthographique, le principe des textes courts de ses Abécédaires (Jusqu’où va-t-on descendre ?, Socrate à Saint-Tropez), il est aussi un complément utile à son essai majeur écrit au même moment : Comprendre l’Empire.




Dernière édition par Antoine Tomberouge le Ven 3 Mai - 21:57, édité 1 fois
avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Aenimal le Sam 10 Nov - 16:37

Antoine Tomberouge a écrit:Je profite de la sortie du dernier livre d'Alain Soral, mon nouveau penseur fétiche, pour vous demander si quelqu'un parmi vous a lu les écrits de cet homme

...son essai majeur écrit au même moment : Comprendre l’Empire.[/i]


Ben justement, je l'ai lu moi, Comprendre l'Empire et j'en ai pas pensé beaucoup de bien... nawak

Sur le quatrième de couverture, il est écrit "Peu universitaire dans sa forme", et c'est le moins que l'on puisse dire! Du peu que je m'en souvienne, Soral nous assène des "vérités" (ou plutôt "ses vérités") tel un "oracle moderne", c'est à dire sans fondements : tout est mélangé, pleins de raccourcis intellectuels (ce qui donne le fâcheux sentiment d'avoir affaire à une démonstration intellectuelle plutôt malhonnête), des digressions à côté de la plaque, pas de citations de "sources", et en plus c'est pas très bien écrit...

'tain, y a même pas de postulat de base ou de source historique suffisamment fiable pour pouvoir se raccrocher à un "état initial stable"...

Bref, un livre inutile qui brasse du vent... tant pis mais ça m'étonne qu'à moitié de la part de cet adepte de la "Théorie du complot", bien que je lui reconnaisse un certain talent d'orateur...
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Antoine Tomberouge le Lun 12 Nov - 22:18

Ah je suis content. Aenimal t'es vraiment cool car tu as des lectures surprenantes

Soral explique en fait que l'adoption d'une forme littéraire assez "grossière" est un choix délibéré, afin d'être accessible au plus grand nombre, et en particulier aux plus concernés, c'est-à-dire les couches inférieures de la société, les prolos et les banlieusards peu familiers de la lecture
Je t'avoue que moi-même, étant habitué aux bouquins de sociologie et d'histoire, je suis un peu rebuté d'avance par ce choix, mais je veux bien le comprendre, et sans doute lirais-je mieux que prévu ses écrits. Pour en avoir lu quelques-uns (seulement des articles pour l'instant), je n'ignore point qu'il a un style peu travaillé, mais bon

Quant à ce que professe cet homme, là je m'opposerai à toi. La "théorie du complot" est une expression par essence péjorative. Sa fonction est de discréditer celui qui ose pointer du doigt des zones d'ombre. Parfois, il y a des farfelus, mais dans le cas de Soral, non.
Des tas de penseurs illustres ont émis des observations similaires aux siennes sur la question de la domination juive, de l'apocalypse (causes et forme)
Lorsqu'il décrypte la guerre en Syrie, ou en Libye, et assemble les pièces du puzzle (élection d'Obama, rôle des juifs, etc...) ça devient clairement limpide. Tout ce qui se passe aux Etats-Unis, en France, au moyen-Orient se recoupe et se joint
Il prévoit l'éclatement de guerres civiles en France sous peu (crise éco + tensions ethnico-religieuses) : il n'est pas le seul. J'ai proféré ici même de tels propos, c'est tellement prévisible. Et d'autres gens lucides également

Et il y a tant d'autres sujets

Non, je défends quasi-mordicus les propos soraliens, qu'il délivre dans ses entretiens mensuels (vois-les, franchement, ce ne sera pas du temps perdu). Je ne suis pas un fanatique, mais c'est l'évidence. Talent d'orateur ou pas
Il a même eu le pouvoir de me faire changer d'avis sur certaines choses que Zemmour disait et que je soutenais
avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Tanz Mitth'Laibach le Lun 12 Nov - 22:46

À savoir ?
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Aenimal le Mar 13 Nov - 17:08

Antoine Tomberouge a écrit:La "théorie du complot" est une expression par essence péjorative. Sa fonction est de discréditer celui qui ose pointer du doigt des zones d'ombre. Parfois, il y a des farfelus, mais dans le cas de Soral, non.

De la même façon que la "théorie du complot" tente de discréditer le "pouvoir officiel" en place, qui ne serait pas le "vrai" pouvoir... Je suis tout à fait d'accord pour reconnaitre qu'il y a des zones d'ombre, pour plusieurs raisons (lobbies, officines, ...), sachant que le "pouvoir" n'est jamais unique, mais toujours multiple... mais pas de là à "prétendre" qu'il existe une (ou plusieurs?) organisations secrètes machiavéliques dont le but est de "contrôler" le monde (illuminatii, synarchie, skull & bones, ...). En fait, ce que je reproche au bouquin de Soral, c'est moins le "fond" que la "forme", ou plutôt la "méthode" sur laquelle s'appuie sa "démonstration"... Il procède en effet de la même manière que la plupart des dénonciateurs du complot, en raisonnant par analogies et amalgames, mais sans jamais arriver à franchir le mur de "l'administration de la preuve".

Je m'intéresse (plus ou moins) à la théorie du complot depuis quelques années, et j'ai vu quelques films sur internet (dont certains sont très connus dans le "milieu", mais j'ai oublié les titres), et j'ai aussi lu quelques bouquins (dont le très bon Complocratie du journaliste Bruno Fay). Il se trouve que je suis actuellement en train d'en lire un qui vient de sortir, très très intéressant, et qui s'intéresse aux origines de la théorie du complot relative à "la synarchie", qui a jaillit au début de l'occupation, sous le gouvernement de Vichy : La synarchie, le mythe du complot permanent (Olivier Dard). Je t'invite d'ailleurs à le lire, ou, du moins, à prendre connaissance de l'article suivant, qui en donne les grandes lignes : Arrow http://www.slate.fr/tribune/63537/synarchie-mythe-complot-permanent

Ce bouquin est beaucoup plus intéressant que Comprendre l'empire, car, cette fois-ci, il s'agit d'un travail assez élaboré de la part d'un universitaire spécialiste du sujet (il est d'ailleurs intéressant de relever le nombre de références auxquelles l'auteur renvoie, et qui sont regroupées sur une centaine de pages! Shocked ). D'une certaine façon, on pourrait dire qu'Olivier Dard est une sorte d'anti-Soral...

La théorie du complot (ou plutôt "Les théories du complot") est un phénomène (très) ancien, qui a connu un "essor populaire" au XIXe siècle, pour se perpétuer jusqu'à nos jours, principalement depuis une dizaine d'années, avec les attentats du 11 septembre... Force est de constater que les "ficelles" sont à peu près toujours les mêmes, que les attaques viennent de la gauche ou de la droite extrêmes (en général)...

D'une certaine façon, ces théories du complot ont une fonction "sociale", puisqu'elles permettent de "cristalliser" dans l'opinion des "fonctions exutoires" :
- valorisations personnelles auto-satisfactrices, genre "j'ai compris ce que d'autres personnes n'ont pas (encore) compris", donc je suis + "intelligent" que les autres,
- ou bien, de manière paradoxale, fonction "palliative", qui permet de "donner du sens" à un monde "absurde", dans lequel les tenants et les aboutissants sont difficilement identifiables. Le fait de désigner un "adversaire" insaisissable et tout-puissant permet de "matérialiser" le MAL dans le monde, ce qui confère à la lutte contre la "théorie du complot" une dimension quasi-religieuse...

arigatô
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Tanz Mitth'Laibach le Mar 13 Nov - 18:28

D'une certaine façon, ces théories du complot ont une fonction "sociale", puisqu'elles permettent de "cristalliser" dans l'opinion des "fonctions exutoires" :
- valorisations personnelles auto-satisfactrices, genre "j'ai compris ce que d'autres personnes n'ont pas (encore) compris", donc je suis + "intelligent" que les autres,
- ou bien, de manière paradoxale, fonction "palliative", qui permet de "donner du sens" à un monde "absurde", dans lequel les tenants et les aboutissants sont difficilement identifiables. Le fait de désigner un "adversaire" insaisissable et tout-puissant permet de "matérialiser" le MAL dans le monde, ce qui confère à la lutte contre la "théorie du complot" une dimension quasi-religieuse...

Ça fait des années que je dis ça arigatô


Soral explique en fait que l'adoption d'une forme littéraire assez "grossière" est un choix délibéré, afin d'être accessible au plus grand nombre, et en particulier aux plus concernés, c'est-à-dire les couches inférieures de la société, les prolos et les banlieusards peu familiers de la lecture
Je t'avoue que moi-même, étant habitué aux bouquins de sociologie et d'histoire, je suis un peu rebuté d'avance par ce choix, mais je veux bien le comprendre, et sans doute lirais-je mieux que prévu ses écrits. Pour en avoir lu quelques-uns (seulement des articles pour l'instant), je n'ignore point qu'il a un style peu travaillé, mais bon

Je respecte la démarche, mais la forme ne finit-elle pas par venir à bout du fond ? Ce n'est pas pour rien que Bourdieu est presque aussi difficile à lire qu'un arrêt de la Cour de Cassation, on amalgame sans arrêt des choses qui n'ont rien à voir par le langage ordinaire, ni le droit ni la sociologie ne peuvent hélas se permettre une vulgarisation excessive à mon avis... C'est malheureux à dire mais c'est comme ça tant pis
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Aenimal le Mar 13 Nov - 18:37

Tanz Mitth'Laibach a écrit:Je respecte la démarche, mais la forme ne finit-elle pas par venir à bout du fond ? Ce n'est pas pour rien que Bourdieu est presque aussi difficile à lire qu'un arrêt de la Cour de Cassation, on amalgame sans arrêt des choses qui n'ont rien à voir par le langage ordinaire, ni le droit ni la sociologie ne peuvent hélas se permettre une vulgarisation excessive à mon avis... C'est malheureux à dire mais c'est comme ça tant pis

Perso, je trouve cet aspect de la question effectivement très discutable : en général, c'est pas en "s'abaissant" au ras des paquerettes qu'on fait "avancer" les choses... La fonction d'un "intellectuel", c'est plutôt de "tirer les gens vers le haut", et pas l'inverse... a moins que Soral n'invoque cette raison pour justifier son manque effectif de "talent" d'écrivain...? scratch
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Antoine Tomberouge le Mar 13 Nov - 21:24

Aenimal a écrit: mais pas de là à "prétendre" qu'il existe une (ou plusieurs?) organisations secrètes machiavéliques dont le but est de "contrôler" le monde (illuminatii, synarchie, skull & bones, ...).

Je me renseigne plus en profondeur ces derniers temps sur la franc-maçonnerie, dont les arcanes (et même les aspects les plus accessibles) me sont encore difficilement compréhensibles. Sujet labyrinthique...
Ces sociétés et anciennes maçonneries existent pourtant. Comment nier leur influence ? La plupart des politiciens, de divers bords (mais de toute façon vendus à l'idéologie mondialiste et bancaire), en font même partie (de Mélenchon à Aubry, etc...). Pourquoi donc ?
Sans compter les lobbies gays (comme SOS Homophobie qui a infiltré l'Education nationale et est en mesure de dicter des éléments de programmes scolaires, comme les questions de SVT sur le genre et là récemment tout ce qui concerne les personnages historiques homosexuels), juifs-sionistes (CRIF, AIPAC aux USA et tant d'autres), financiers et j'en passe
Tu assènes ce caricatural "Contrôler le monde" avec un ton qui confine à la moquerie mais simultanément à une certaine cécité
C'est vouer au mépris la réalité géopolitique. Il s'agit bien pour l'Empire américain, par exemple, de maintenir ses positions stratégiques au Moyen-Orient (d'où ils partent la queue entre les jambes) et de préserver son contrôle et sa puissance face aux contrepoids que sont la Chine et la Russie

Aenimal a écrit:Force est de constater que les "ficelles" sont à peu près toujours les mêmes, que les attaques viennent de la gauche ou de la droite extrêmes (en général)...


Précise, je saisis mal

Aenimal a écrit:D'une certaine façon, ces théories du complot ont une fonction "sociale", puisqu'elles permettent de "cristalliser" dans l'opinion des "fonctions exutoires" :
- valorisations personnelles auto-satisfactrices, genre "j'ai compris ce que d'autres personnes n'ont pas (encore) compris", donc je suis + "intelligent" que les autres,
- ou bien, de manière paradoxale, fonction "palliative", qui permet de "donner du sens" à un monde "absurde", dans lequel les tenants et les aboutissants sont difficilement identifiables. Le fait de désigner un "adversaire" insaisissable et tout-puissant permet de "matérialiser" le MAL dans le monde, ce qui confère à la lutte contre la "théorie du complot" une dimension quasi-religieuse...

Ce qui n'empêche nullement certaines enquêtes d'être on ne peut plus sérieuses, ni à ces réseaux arachnéens d'exister et d'exercer quelque pression scratch

Tiens d'ailleurs Arrow

avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Antoine Tomberouge le Mar 13 Nov - 22:58

Tanz Mitth'Laibach a écrit:À savoir ?

Deux choses d'importance notamment

La question de l'islamisme en France. Il existe bel et bien, aucun des deux ne le nie, mais Soral démontre bien, ce que ne fait pas Zemmour justement, l'instrumentalisation qui en est faite par les sionistes mammoniques

La seconde chose, qui n'est pas moindre. Je rêve d'un Empire français depuis que j'ai 16-17 ans. Zemmour, que j'ai découvert quelques années après, est, lui, notoirement nostalgique de l'Empire napoléonien. L'état français que je voulais était plutôt calqué sur le IIIè Reich (d'ailleurs, si un Empire ressurgissait en France, il serait historiquement le troisième, ce que je voyais comme un clin d'oeil du destin)
Zemmour expose (je fais bref, hein) dans son bouquin que la France se veut depuis sa naissance l'héritière directe du Haut-Empire romain. Ca m'a conforté dans ma "Frankreichanschauung"
Or, Soral démonte nos rêves et affirme que la France n'a jamais réussi comme Empire mais brilla plutôt en tant que "contre-Empires". Drapée dans son voile d'insoumission et d'insolence, elle a résisté face aux "Albionnais" et aux boches
Cette opposition frontale pourrait faire germer d'interminables et ardentes discussions, mais j'avoue que j'ai trouvé l'idée séduisante car je n'avais jamais observé la chose sous cet angle, et que je serais prêt à me remettre en question face à une argumentation indestructible. Quoi qu'il en soit, je veux un Etat fort, nationaliste et souverain
avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Tanz Mitth'Laibach le Mar 13 Nov - 23:36


La question de l'islamisme en France. Il existe bel et bien, aucun des deux ne le nie, mais Soral démontre bien, ce que ne fait pas Zemmour justement, l'instrumentalisation qui en est faite par les sionistes mammoniques

Et c'est quoi, ces bêtes bizarres ?^^ La recherche Google m'envoie tout droit sur le bon vieux site des Intransigeants, j'aimerais bien relire leur article collector sur Rammstein et Laibach, tiens Laughing

Ceci dit, l'instrumentalisation de la violence issue des dominés par une frange de dominants est une vieille ficelle.

Or, Soral démonte nos rêves et affirme que la France n'a jamais réussi comme Empire mais brilla plutôt en tant que "contre-Empires". Drapée dans son voile d'insoumission et d'insolence, elle a résisté face aux "Albionnais" et aux boches
Cette opposition frontale pourrait faire germer d'interminables et ardentes discussions, mais j'avoue que j'ai trouvé l'idée séduisante car je n'avais jamais observé la chose sous cet angle, et que je serais prêt à me remettre en question face à une argumentation indestructible.

Je ne vois pas trop où est la démonstration... ? La France n'a jamais réussi en tant qu'empire, c'est un fait, mais, ça suffit pour dire qu'elle en est incapable ? Il y a la première fois à tout, c'est peut-être banal, mais c'est vrai^^

Ceci dit, je ne suis pas du tout convaincu de la capacité d'un empire à s'établir de façon pérenne aujourd'hui -à supposer que j'y trouve une quelconque utilité ! Le nationalisme de type unitaire commence déjà à ramer, le travail accompli au XIXème siècle dans des pays comme la France ou l'Allemagne pour faire émerger une nation ne parait pas pouvoir se reproduire aujourd'hui, alors quant à établir un empire durablement... Je pense que c'est voué à l'échec, et les États actuels l'ont bien compris, d'où le passage à un impérialisme économique, qui peut passer par une forme d'impérialisme politique où la classe dominante d'un pays dominant choisit la classe dominante d'un pays dominé comme dans certaines théories néo-marxistes, mais vouloir construire un bon vieil empire à l'ancienne serait une entreprise très hasardeuse...
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Antoine Tomberouge le Mar 13 Nov - 23:52

[quote="Tanz Mitth'Laibach"]

Et c'est quoi, ces bêtes bizarres ?^^ La recherche Google m'envoie tout droit sur le bon vieux site des Intransigeants, j'aimerais bien relire leur article collector sur Rammstein et Laibach, tiens Laughing

Raccourci de ma part, histoire de singer un peu, non sans respect, Alain Soral, pour parler des élites sionistes, libéralistes et bancaires, mais tu as surtout raté dans ta recherche Egalité et réconciliation (pourtant en deuxième position, au dessus des Intransigeants...), qui est le site de l'association d'Alain Soral
Je tenterai de répondre au reste demain si je ne suis pas mort, là je vais dormir
avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Tanz Mitth'Laibach le Mar 13 Nov - 23:52

Dormir, c'est pour les faibles.

-edit Spoon- Hey ! C'ma réplique ça !
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Aenimal le Mer 14 Nov - 18:06

Antoine Tomberouge a écrit:Tu assènes ce caricatural "Contrôler le monde" avec un ton qui confine à la moquerie mais simultanément à une certaine cécité. C'est vouer au mépris la réalité géopolitique.

Ah non, j'ai dit qu'il y avait des groupes de pression, des lobbies et toutes sortes d'organisations dont le but est effectivement de défendre leurs intérêts propres. Après, je pense que tu seras d'accord avec moi pour dire que certains discours conspirationnistes sont vraiment caricaturaux, et qu'il est complètement absurde qu'une seule et même organisation puisse diriger l'économie mondiale en "sous-main"... Je ne nie pas la réalité géopolitique, bien au contraire, mais ce que je récuse, c'est l'idée selon laquelle le "moteur de l'histoire" serait "pré-écrit" par des officines secrètes toutes puissantes. Ce qui me dérange le plus dans toutes ces thèses conspirationnistes, c'est la façon dont ces gens pensent que le monde est le résultat du bon-vouloir (ou du "mauvais-vouloir" devrais-je dire) de quelques personnes "aux manettes", sans que le hasard y joue finalement un rôle (mais qui est essentiel). Il y a non seulement cet aspect, mais aussi celui selon lequel ces gens seraient forcément néfastes, en voulant asservir et contrôler la population... en y réfléchissant un peu, celà n'a pas de sens : qu'on soit d'accord ou pas avec les options politico-économiques qui sont décidées, c'est normal, car chacun a des idées différentes sur les solutions à apporter à une problématique, mais dire que les idées mises en oeuvre ont forcément un caractère "mauvais", je trouve ça effectivement ridicule. En ce qui concerne la franc-maçonnerie par exemple, je pense qu'il faut se remettre dans un contexte historique, mais je crois savoir (à vérifier) que l'adoption de la pilule contraceptive en France à l'époque est le résultat d'idées développées au sein de loges maçonniques (après, on peut toujours penser que c'est un mal, mais ça n'est pas mon point de vue).

Antoine Tomberouge a écrit:Il s'agit bien pour l'Empire américain, par exemple, de maintenir ses positions stratégiques au Moyen-Orient (d'où ils partent la queue entre les jambes) et de préserver son contrôle et sa puissance face aux contrepoids que sont la Chine et la Russie

Quoi de plus normal ? Chaque pays essaie de défendre ses intérêts, tout simplement. Tu préfèrerais peut-être que le monde soit dominé par une dictature islamiste ou communiste?

Antoine Tomberouge a écrit:Aenimal a écrit: "Force est de constater que les "ficelles" sont à peu près toujours les mêmes, que les attaques viennent de la gauche ou de la droite extrêmes (en général)..."

Précise, je saisis mal


Et bien chaque camp tape sur son ennemi "héréditaire" en usant des mêmes procédés (malhonnêtes) : accusations sans preuves, analogies, amalgames...

C'est ça qui est bien avec la théorie du complot : comme c'est secret et que personne ne peut vérifier les informations, ben on peut raconter à peu près n'importe quoi... sur n'importe qui.

Antoine Tomberouge a écrit:Ce qui n'empêche nullement certaines enquêtes d'être on ne peut plus sérieuses, ni à ces réseaux arachnéens d'exister et d'exercer quelque pression

Oui, mais quel est leur réel pouvoir ? Comment le quantifier de façon rationnelle ? Et même, en supposant que ces réseaux aient un pouvoir important, qu'est ce qu'on peut faire contre eux ? Franchement, le "combat" d'Alain Soral me fais un peu penser à celui de Don Quichotte, qui se bat contre des moulins à vents... mais c'est son "fonds de commerce", et si ça marche, et bien tant mieux pour lui (je crois que ses bouquins se vendent plutôt bien). D'ailleurs, dans la vidéo, il emploie le terme de "clientelle" en parlant de ses lecteurs/auditeurs... je trouve que ça en dit long... Suspect

avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Tanz Mitth'Laibach le Ven 3 Mai - 16:09

Je suis tombé sur ça par hasard :





Euh, comment dire... Suspect Antoine, rassure-moi, les bouquins sont un peu mieux écrits et argumentés que ça, quand même ? Non, parce que se rendre accessible, je veux bien, mais là, je trouve ça tellement banal et imprécis, autant aller au bar du coin... Le seul truc vaguement intéressant, c'est dans la première vidéo, quand il dit qu'une partie de la population ne se rend pas compte de son importance à cause de la "domination bourgeoise", ce qui ressemble à peu près à "Bourdieu pour les débiles mentaux" Sleep Si c'est ça tout le long, je ne comprends pas du tout comment tu t'es débrouillé pour le préférer à Éric Zemmour, autant lui il a un certain panache et de l'originalité, autant celui-là, j'espère qu'il a plus intéressant à proposer que ça, quand même. Quelque part, je suis un peu déçu^^

Ça doit être parce qu'il n'est pas juif Twisted Evil
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Aenimal le Ven 3 Mai - 16:51

Tanz Mitth'Laibach a écrit:je ne comprends pas du tout comment tu t'es débrouillé pour le préférer à Éric Zemmour, autant lui il a un certain panache et de l'originalité, autant celui-là, j'espère qu'il a plus intéressant à proposer que ça, quand même.

+1
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Antoine Tomberouge le Sam 4 Mai - 2:40

Tanz Mitth'Laibach a écrit:Euh, comment dire... Suspect Antoine, rassure-moi, les bouquins sont un peu mieux écrits et argumentés que ça, quand même ?

Je t'invite à les lire clown

Après moi j'ai pas tout lu. A part les deux derniers, ses bouquins ne sont pas évidents à dénicher

Tanz Mitth'Laibach a écrit:je trouve ça tellement banal et imprécis, autant aller au bar du coin...

J'adore ce mépris du peuple. Il n'est fait que de cons. Pourtant, t'inquiètes pas, y en a pas mal, malgré tout, parmi les plus basses classes et les piliers de bar qui ont compris les mascarades Wink

Ils sont rares les intellectuels se situant au sommet de leur forme dans des moments comme celui-là. Et Soral s'en tire pas si mal de façon générale quand il est interrogé dans des bars ou des restos (voir par exemple ses "Libres propos du 9 mars 2013", car il est un excellent improvisateur)

Tanz Mitth'Laibach a écrit:Si c'est ça tout le long, je ne comprends pas du tout comment tu t'es débrouillé pour le préférer à Éric Zemmour, autant lui il a un certain panache et de l'originalité, autant celui-là, j'espère qu'il a plus intéressant à proposer que ça, quand même. Quelque part, je suis un peu déçu^^

Pour bien appréhender Alain Soral, il faut (hormis le lire) :

- écouter les conférences qu'il donne (et elles sont nombreuses), car il s'y exprime amplement, et il y a du contenu
- visionner ses désormais célèbres entretiens du mois, riches, variés, avec documents à l'appui. C'est aussi plus apaisé

Je me doute bien, et comprends, que tu ne les regarderas jamais, donc je peux mettre ici un méli-mélo - non exhaustif ! - du genre de sujets qu'il aborde dans lesdits entretiens (qu'il a cessés parce qu'il déplorait que cela devînt plus un divertissement pour internautes passifs qu'un moyen d'éveil des consciences et d'explication de l'actualité hors de la propagande officielle).
Un peu plus d'une trentaine de sujets (parfois liés les uns aux autres par un fil conducteur) par entretien, donc y a à boire et à manger
Et ces vidéos sont plus authentiquement représentatives de la profondeur de Soral :

la symbolique affaire Depardieu - La loi sur le génocide Arménien : entre absurdité et stratégie triangulaire - La réalité de l'entrepreneuriat en France - Le (vrai) bilan de Richard Descoings - Déferlante anti-Islam dans les médias français - Pouvoir économique/pouvoir politique ; l'exemple sino-vietnamien - pourquoi les sionistes aident-ils aussi les islamistes - Madonna en fin de parcours - Guerres Mondiales : ce qu'elles ont TOUTES en commun ; Attali et son histoire de pantalon ; la lutte des classes à l'intérieur du monde Juif ; le Grand Israël à marche forcée ; Iran, Israël et la bombe ; 500 millions de morts ? ; cinéma américain et cinéma européen
etc... etc...

Alain Soral est de plus, selon toute vraisemblance, l'un des nombreux référents intellectuels d'Eric Zemmour
Ils se connaissent, s'apprécient, ils ont lu les livres l'un de l'autre, et Zemmour trouve les productions de Soral de bonne facture (je sais que ce fut le cas pour "Comprendre l'Empire")
Soral a d'ailleurs fait découvrir des livres à Zemmour (par exemple un bouquin de Simon Epstein que Zemmour mentionne de temps à autre)
Zemmour cite souvent Karl Marx, Soral ne manque également jamais de répéter qu'il a une grille de lecture marxiste depuis sa jeunesse au sein du PC (l'un de ses principaux maîtres à penser étant Michel Clouscard)
Bref, ils ont beaucoup de points en commun

D'ailleurs, j'ai découvert Soral parce qu'il était systématiquement mentionné par les internautes qui commentaient les vidéos de Zemmour, affirmant, innombrables, que ce dernier n'était qu'une copie
Justement, toutes ces personnes te contesteraient avec vigueur quant à l'originalité de Zemmour Laughing
L'originalité en soi, je m'en moque éperdument, pourquoi m'en soucierais-je tant que je perçois une implacable pertinence, voire la vérité, dans les propos qu'ils tiennent. Ce qui est le cas

Même si je n'adhère pas à l'idée qu'il y ait des "droits d'auteur" de la pensée, de l'analyse et de la compréhension des phénomènes socio-politiques, Soral semble avoir effectivement précédé Zemmour dans la domestication des chevaux de bataille les plus connus de ce dernier (dénonciation du féminisme, analyse de la féminisation, de l'immigration, l'Europe, l'antiracisme, le libéralisme et le libertarisme, etc... bref tout quoi). Du moins, la date de leurs publications respectives témoignent en ce sens

Ce qui me fait préférer Soral à Zemmour, c'est que les analyses, qui sont à un chouïa près les mêmes, sont plus courageuses, diverses et poussées (et couvrent surtout plus de sujets).
L'analyse que produit Alain du conflit de civilisations qui se développe est moins unilatérale que celle de Zemmour, est plus appuyée et plus sensée
Le discours spirituel que tient Soral est également une vraie bouffée d'air frais
La ligne de main tendue aux musulmans patriotes est également salutaire, et la compréhension de l'Islam et de ses valeurs par Soral est vraisemblablement le gros sujet qui n'est pas partagé par le Z. Et je suis d'accord avec Soral sur ce point
Soral est plus rude et moins avenant que Zemmour, plus mégalo aussi, mais c'est quelqu'un de profondément sain, doté d'un esprit riche

Si je m'énerverai toujours contre les cuistres qui affirment que Zemmour est pro-juif voire sioniste, ce qui est faux, c'est un authentique patriote et francophile absolu et loyal, je ne peux que constater sa crainte évidente de pointer un peu trop du doigt les malversations innombrables des élites de la communauté juive sioniste
Il sait ce qu'il risque et ne trempe pas trop dedans, même s'il n'a pas manqué de critiquer l'allégeance des dirigeants du pays au Crif et la nouvelle religion de l'Holocauste et de dire que les juifs sont très nombreux dans les médias. Rien de bien méchant. Lui il a encore un peu le droit, il est israélite (sentiment tribal des décideurs bien-pensants), mais rien que ça vaut à d'autres d'être bannis sur-le-champ pour antisémitisme

Après, prenez en compte que :

1) Je ne suis pas le porte-parole d'Eric Zemmour
2) Je ne suis pas le porte-parole d'Alain Soral

Ces deux hommes sont des piliers majeurs dans ma formation intellectuelle, ma compréhension des choses et ma Weltanschauung ayant toutefois, avant de les connaître, été sur la bonne voie puisque j'en suis arrivé à m'intéresser à eux
Cependant, si vous deviez vous adresser à eux pour débattre, ils s'en sortiraient plus efficacement que moi ici

avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Aenimal le Sam 4 Mai - 7:43

Antoine Tomberouge a écrit:L'originalité en soi, je m'en moque éperdument, pourquoi m'en soucierais-je tant que je perçois une implacable pertinence, voire la vérité, dans les propos qu'ils tiennent. Ce qui est le cas

Elle est bien bonne celle-là : LA vérité? Celle que personne sur terre ne connait? Ou bien SA vérité?

Je crois que c'est ce qui me gêne le plus dans le discours de Soral (dont je reconnais qu'il est plutôt un bon orateur, parfois plus en forme que d'autres, mais en tout cas meilleur que dans un rôle d'"écrivain") : si je prends comme exemple le bouquin Comprendre l'Empire, ce type assène toute une série d'affirmations, mais sans essayer de faire une argumentation un peu construite, ce qui donnerait un peu plus de crédit à ses propos. Alors ok, faire une démonstration logique sur une vision du monde métaphysique (ou "Weltanschauung" pour reprendre Hitler) est certes beaucoup plus compliqué que de résoudre un problème de mathématiques (tout dépend du problème remarque), mais prétendre avoir compris les rouages du monde avec un argumentaire assez pauvre et en ne citant que très peu de sources est quand même un comble (de mon point de vue en tout cas).

Franchement, au vu du nombre important de sujets qu'il aborde (et qu'il semble maitriser), il y a pas 36000 explications :
- soit ce mec est omniscient,
- soit il possède un réseau d'informateurs conséquent qui lui apportent à chaque fois les bonnes infos,
- soit ce mec est un prophète, qui se drappe de pseudo-intellectualisme, de façon à donner du crédit à ses propos.

Perso, et tu t'en doutes bien, je pencherais pour la 3ème option... :acqu:
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Tanz Mitth'Laibach le Sam 4 Mai - 9:03

Bah écoute, si tu le dis, Antoine, je ne vais pas juger le gars sur ces deux vidéos, mais je maintiens qu'elles sont de très bas étage, de la sociologie de comptoir. Tant mieux si elles ne le reflètent pas.
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Aenimal le Sam 4 Mai - 13:00



roule
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Tanz Mitth'Laibach le Sam 4 Mai - 14:09

C'est qui, ce Troll ? roule
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Tanz Mitth'Laibach le Sam 4 Mai - 15:47

Tanz Mitth'Laibach a écrit:je ne vais pas juger le gars sur ces deux vidéos

Quelques vidéos plus tard, je retire ce que j'ai dit nawak Amalgames grossiers, homogénéisation de groupes sociaux gigantesques, réification, emploi permanent de grandes catégories complètement subjectives, hyperinflation des affirmations par rapport aux démonstrations, manichéisme, grandes théories du complot synthétiques, prétentions sociologiques en l'absence de travaux empiriques qui feraient hurler de rire mes profs, discours plus moralisateur qu'un vieil élu PS qui est embêtant non seulement pour un sociologue mais encore plus pour un marxiste, imprécisions, manque de comparaisons internationales pour le plaisir de singulariser la France, mégalomanie, victimisation (il devrait fonder SOS Antiracisme, tiens roule ), mystérieux passage sous silence de tout ce qui ne va pas dans son sens... tonnerre de brest la liste, et dire que ce ne sont que quelques vidéos.

Du coup, je suis tout disposé à croire Aenimal sur le rendu papier, à tel point que je n'ai aucune intention d'essayer, là, c'est au revoir. Je crois que ce qui le discrédite le plus à mes yeux, c'est encore le fait qu'il s'auto-couronne sociologue avec cette absence totale de méthodologie, ce discours normatif permanent et des "analyses" aussi superficielles... Manifestement, il s'y croit, bah moi non. Il se plaint que Bourdieu représente la "sociologie officielle", grâce à ces vidéos, je sais que si c'est vrai, ce n'est certainement pas le résultat de quelque complot judéo-islamo-maçonnico-féministe... Outre que bien des sociologues sont reconnus dans les "élites" tout en attaquant violemment Bourdieu, outre que les théories bourdieusiennes sont tellement favorables aux "élites" qu'il a été étrangement supprimé des programmes de lycée malgré sa reconnaissance dans le monde universitaire, donc bon. C'est peut-être parce que c'est ce qui me touche le plus vu mes études. L'impression générale qu'il me donne est la même que celle d'un Rochefort ou d'un Doriot, autrement dit d'un gauchiste aux ailes brûlées par la réalité qui finit par se rallier aux extrémités pour pouvoir continuer à combattre le pouvoir en place, ce qui est une obsession chez les gens comme ça.

Bref, je ne vais pas m'attarder plus longtemps, et je doute fortement de changer d'avis un jour. À croire que même le nationalisme, c'était mieux avant^^
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Aenimal le Sam 4 Mai - 18:21

Tanz Mitth'Laibach a écrit:réification

J'ai appris un nouveau mot (et ça c'est cool Cool )

Tanz Mitth'Laibach a écrit:prétentions sociologiques en l'absence de travaux empiriques qui feraient hurler de rire mes profs

profs gauchistes je suppose Laughing je déconne, mais j'aimerais savoir ce que tu entends par cette phrase (ça m'intéresse)

Tanz Mitth'Laibach a écrit:L'impression générale qu'il me donne est la même que celle d'un Rochefort ou d'un Doriot, autrement dit d'un gauchiste aux ailes brûlées par la réalité qui finit par se rallier aux extrémités pour pouvoir continuer à combattre le pouvoir en place

Bé tiens, j'ai failli la sortir celle-là, en moins cultivé (je ne connais ni Doriot, ni Rochefort tant pis )... mais je me suis abstenu afin d'éviter de passer pour un affreux anti-gaucho une fois de plus... Hi hi
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Tanz Mitth'Laibach le Sam 4 Mai - 19:04

profs gauchistes je suppose Laughing je déconne, mais j'aimerais savoir ce que tu entends par cette phrase (ça m'intéresse)

Ah, sans doute un peu pour certains, ce qui est assez surprenant à Nice XD Non, je veux dire que là, Soral fait plus de la philosophie que de la sociologie au niveau de la méthode, il analyse quelques grands changements mais de façon très imprécise, des relations entre États aussi, c'est une analyse très extérieure et très floue, ça relève bien plus de la supputation intellectuelle qu'autre chose tant pis Pour faire de la sociologie, il faut un peu plus descendre sur le terrain que ça, en tout cas à présent que la méthodologie est bien posée, utiliser des statistiques, des entretiens avec les acteurs ce qui est pour le moins compliqué quand on essaye de prouver quelque chose contre les acteurs en question, l'étude de correspondances, même des sondages, encore qu'il faut être prudent sur des éléments comme les capacités de non-réponse... Faut du concret, et du détaillé, ne pas travailler sur des catégories trop larges, ce qui paraît évident à une échelle peut complètement changer de sens à une autre -par exemple, le niveau d'intéressement à la politique des abstentionnistes change du tout au tout suivant que l'abstentionniste est diplômé ou non. La sociologie, et la science politique qui en découle, ce sont des sciences sociales ; évidemment, on n'est jamais dans la tête de l'individu, mais il faut un minimum de rigueur pour être sûr de ne pas raconter trop de bêtises...

Bé tiens, j'ai failli la sortir celle-là, en moins cultivé (je ne connais ni Doriot, ni Rochefort tant pis )... mais je me suis abstenu afin d'éviter de passer pour un affreux anti-gaucho une fois de plus... Hi hi

Tandis que moi, je peux le dire, un peu comme Hollande peut appliquer une politique d'austérité Hi hi Jacques Doriot, c'était un dissident du PCF, parti fonder le Parti Populaire Français dans les années trente, et puis finalement, non, il a fini à Vichy^^ Henri Rochefort, fin XIXème siècle, journaliste favorable à la Commune, il a trouvé une nouvel avatar pour ses revendications sociales en la personne du Général Boulanger, il s'est progressivement converti à un nationalisme bien plus poussé que celui de Jules Ferry, allié aux conservateurs contre le gouvernement républicain en place, et il a fini anti-dreyfusard forcené... Ce n'était pas le seul, d'ailleurs, le boulangisme a un peu servi de transition entre certaines personnalités de gauche ou d'extrême-gauche (c'est à dire le socialisme, à l'époque) et la naissance d'une droite nationale, révolutionnaire et sociale qu'on a pris coutume de qualifier d'extrême-droite.
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Aenimal le Sam 4 Mai - 19:40

Tanz Mitth'Laibach a écrit:Pour faire de la sociologie, il faut un peu plus descendre sur le terrain que ça, en tout cas à présent que la méthodologie est bien posée, utiliser des statistiques, des entretiens avec les acteurs ce qui est pour le moins compliqué quand on essaye de prouver quelque chose contre les acteurs en question, l'étude de correspondances, même des sondages, encore qu'il faut être prudent sur des éléments comme les capacités de non-réponse...

Ok, c'est la confirmation de ce que j'avais (plus ou moins) en tête... arigatô

Tanz Mitth'Laibach a écrit:Jacques Doriot, c'était un dissident du PCF, parti fonder le Parti Populaire Français dans les années trente, et puis finalement, non, il a fini à Vichy

Maintenant que tu m'en parles, je me souviens de ce nom (ok, je situe un peu mieux)... par contre, je découvre Rochefort (lié à une époque ma foi fort intéressante)

Tanz Mitth'Laibach a écrit:Soral fait plus de la philosophie que de la sociologie au niveau de la méthode, il analyse quelques grands changements mais de façon très imprécise, des relations entre États aussi, c'est une analyse très extérieure et très floue, ça relève bien plus de la supputation intellectuelle qu'autre chose

C'est ce que je pense aussi, sur quoi je rajouterai un côté quasi-mystique, ce qui en fait une espèce de "gourou" des temps modernes, à mi-chemin entre la posture prophétique et la posture intellectualiste, dont le rendu est assez bizzaroïde en fait... Suspect

avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Antoine Tomberouge le Lun 6 Mai - 21:34

Entretien du mois ! Allez, chiche de regarder Twisted Evil

http://www.dailymotion.com/embed/video/k3ZP6rbtkqeDAy42sFc
Courrier d’un lecteur ; florilège de cons ; où est passée la vidéo du mois ?! ; convocations ; procès ; agressions ; gauchistes et LDJ ; menaces ; harcèlement ; agressions, la suite.

http://www.dailymotion.com/embed/video/k4tskCBpbIaqde42xZb
Nécrologies : le Parti communiste français, Daniel Darc, Ramon Dekkers, Claude Covassi, Stéphane Hessel, Hugo Chavez ; les réactions à la mort de Chavez ; Mélenchon et Cohn-Bendit ; fresque en hommage à Chavez.

http://www.dailymotion.com/embed/video/k52RtrDUj5QQIa42Bgf
"Démission" de Benoit XVI ; le phénomène Beppe Grillo : oui mais... ; l’aventure politique de Coluche ; Dieudonné, le Beppe Grillo français ? ; Dieudonné VS les associations.


http://www.dailymotion.com/embed/video/k4ksn45XNneihc42LtT
"Django" & le cinéma de Quentin Tarantino ; Hollande à Toulouse et au CRIF : toujours plus bas ; le changement de statut des juifs durant le XXe siècle ; après l’homophobie, l’israélophobie !

http://www.dailymotion.com/embed/video/k7w0q35MzL1zk342Qi6
Caroline Fourest décorée : une bonne nouvelle ; guerre au Mali : quel intérêt pour la France ? ; libération de Florence Cassez : une victoire diplomatique ? ; destruction de l’Armée française : corruption et coupes budgétaires ; Obama en Israël (pour ceux qui n’auraient pas compris la hiérarchie) ; viande de cheval : à qui la faute ? ; la mondialisation.


http://www.dailymotion.com/embed/video/k6rSw7lXCsjPwJ42VfV
Le "scandale" Cahuzac ; Manif pour tous (pour la famille, pour l’amour, pour la civilisation) ; les Femen, prurits sataniques ; Oscar Pistorius (ce qu’il en reste) ; Chypre, laboratoire de ce qui attend la France ; les Printemps arabes 2 ans plus tard ; la situation délicate de l’Algérie.

http://www.dailymotion.com/embed/video/k251mYSsOZIRYJ433Mv
Les antisémites malgré eux du mois (la nouvelle tendance !) : Yannick Noah, Jean-Luc Mélenchon, Gilles Bernheim ; les antisémites du mois : Arthur Schopenhauer, Paul Nizan, Marlon Brando, Simone Weil, Bobby Fischer ; les escrocs à la Shoah ; Primo Levi ; précisions sur Adolphe Crémieux ; une note d’espoir.
avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie d'Alain Soral

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum