KMFDM - WWIII - 2003

Aller en bas

KMFDM - WWIII - 2003

Message par Tanz Mitth'Laibach le Mer 29 Fév - 20:12



Pays d'origine : Allemagne
Date : 2003
Genre : Metal Industriel

On peut dire que ça commence fort. Si par hasard vous achetez ce CD sans connaître KMFDM, sans peut-être écouter beaucoup de Metal Industriel, vous risquez d'être assez désarçonné par le premier morceau : une petite intro country, et on se retrouve soudain écrasé par un pilonnage intensif et mécanique, puis entraîné dans une musique dévastatrice... Le chant de Sascha Konietzko arrive, véritable cri de révolte, Lucia Cifarelli assurant le refrain de sa voix féminine -mais agressive! C'est WWIII, premier morceau de l'album éponyme et véritable tuerie.

Alors, où êtes-vous tombé? Pour commencer, replaçons cet album dans son contexte, car KMFDM, groupe né en Allemagne mais qui a ensuite intégré des musiciens de tous horizons, n'en est pas à son coup d'essai, loin de là ; la formation est active depuis 1984, elle a d'abord expérimenté dans un style issu des musiques industrielles et électroniques, avant de rallier le Metal Industriel naissant pour le single Godlike, en 1990. Plusieurs albums plutôt respectés s'en sont suivi, jusqu'à Symbols, en 1998, dans un style bien plus calme et électronique. Hélas, l'année suivante fut bien mauvaise pour KMFDM : mauvaise car l'album Adios trahit finalement quelques difficultés dans la transition musicale, mauvaise car le jour de sa sortie fut aussi celui de la fusillade du lycée de Columbine opérée par des fans du groupe, mauvaise car KMFDM se sépara cette année-là. Oh, pas pour longtemps, rassurez-vous, le groupe est déjà revenu pour l'album Attak. Cependant, En Esch, co-leader et chanteur du groupe, était parti de son côté, remplacé par Lucia Cifarelli, et l'album paraissait encore chercher son style musical, malgré d'excellents morceaux.

Pour faire simple, KMFDM est de retour, mais il doit encore prouver qu'il peut continuer sans En Esch et dans un nouveau style musical.

Vu comme ça, WWIII est un début rassurant pour cet album : le groupe parait assumer totalement son évolution vers un style plus agressif que jamais et qui gagne une touche d'humanité grâce à l'apport de Lucia Cifarelli ; ne cherchez pas la comparaison avec des albums comme Nihil ou XTort, les deux KMFDM sont bien différents et tous deux excellents. Néanmoins, on est quelque peu pris de court dès la chanson suivante, From Here On Out : comment peut-on passer de cet assaut dévastateur à un morceau si calme, chanté entièrement par Lucia? Certes, il est bien angoissant, mais la transition parait curieuse... Le morceau suivant, Blackball, n'arrange pas les choses, il se distingue avant tout par son électronique sombre ; arrivé aux sirènes et aux chœurs qui donnent sa puissance à Jihad, on se dit que ça y est, l'album reprend un tour agressif, mais la ballade Last Things arrive à point pour nous contredire... À la première écoute, ça surprend, c'est sûr, et pas agréablement. Tous les morceaux que je viens de citer sont de très bonne qualité, et pourtant on ne peut s'empêcher de se demander où le groupe a bien pu ranger la puissance de feu de WWIII. Que se passe-t-il? Il se passe tout simplement que cet album a un sérieux problème d'ordre des chansons, la première partie est essentiellement constituée de morceaux plutôt calmes et angoissants alors qu'on s'attendait à être bien secoué, et lorsque arrive la deuxième à partir de Stars & Stripes, soudain bien plus énergique, il faut bien avouer qu'enchaîner tous ces morceaux survitaminés fatigue un peu!

Cela n'aide pas la bande à Sascha Konietzko à mettre en valeur son travail, c'est vrai, mais il en faudrait bien plus pour dissimuler l'excellente qualité de cet album! Car en-dehors de cette étrange architecture, il faut reconnaître à cet album une unité qui manquait peut-être à son prédécesseur : le climat oppressant est présent tout le long, bien plus que sur aucun des précédents, les guitares lourdes et répétitives aussi bien qu'une électronique sombre à souhait y contribuent, l'album est uni dans sa musique comme dans la plupart de ses paroles par un thème, celui de la guerre. Il faut en effet se rappeler que KMFDM est autrement plus politisé que le jeune Rammstein qui se taillait une solide réputation bien au-delà de l'Indus à cette époque, et le monde devenu unipolaire après la chute de l'Union Soviétique basculait dans un nouvel affrontement... Autant dire tout de suite que Ronald Reagan junior en prend pour son grade, extraits de discours à l'appui! Si vous êtes un habitué du Metal Industriel, il est difficile de ne pas penser "Mais... Mais c'est du Ministry?!". Oui, oui KMFDM fait furieusement penser à Ministry pour le coup, mais le pire, c'est qu'ils sont parfaitement à la hauteur de la comparaison, à leur façon, les guitares incisives sont complétées à merveille par une électronique plus développée que chez les Américains, avec juste la touche d'humanité nécessaire à faire ressortir l'aspect martial de l'ensemble... Saluons à ce sujet l'apport de Lucia Cifarelli qui fait un travail superbe, que ce soit seule ou en duo avec Sascha Konietzko, la voix tour à tour véhémente ou déchirée ; je l'adore sur Last Things, cette chanson est loin de la puissance des autres mais elle est incroyablement prenante, déchirante, je n'imagine pas l'album sans elle, elle lui apporte plus de couleur qu'aucune autre. En Esch vous manque? C'est normal, mais KMFDM n'a pas besoin de lui pour faire du bon travail, et tant pis si ça n'a rien à voir.

Bon, on a dit quoi? De la bonne guitare écrasante et répétitive, de l'électronique qui créé une ambiance menaçante, voir désespérante sur Last Things, le chant de Lucia qui apporte sa saveur particulière à l'ensemble, voilà un album au potentiel à la fois riche et puissant ; tout cela s'articule d'une part autour de morceaux doucement inquiétants comme Blackball ou Last Things, Pity For The Pious dans un registre plus mécanique et effrayant, et d'autres part de morceaux énergiques, révoltés, avec des refrains féroces comme on en voit... Eh bien, nulle part ailleurs que chez KMFDM, ce sont la chanson éponyme, Bullets, Bombs & Bigotry... Je n'ai qu'un reproche à faire à ce sujet, le trio Stars & Stripes / Bullets, Bombs & Bigotry / Moron peut être un peu lassant à la longue, on retiendra le deuxième pour l'excellent duo entre Sascha et Lucia, mais les trois chansons sont sorties du même moule et le fait que le groupe les ai placées toutes à la suite fait qu'on peut s'en fatiguer. Mais ces chansons sont de bonne facture, aussi ça passe sans trop de problème. Par ailleurs, Revenge remet les choses à leur place, encore un morceau énergique et entraînant, mais construit différemment et tout aussi bien.

Et puis, on conclut l'album sur Intro (!), qui fait étrangement penser au KMFDM d'avant Symbols : l'intro promet du lourd, menaçante à souhait, et arrive un riff lourd et grinçant, grinçant comme l'époque de Nihil ! C'est moins martial, moins répétitif que le reste de l'album, et complètement déjanté! Le refrain est du même acabit, on se laisse joyeusement emporter par Sascha et Lucia. Un morceau jouissif qui tranche un peu avec le reste de l'album, mais qu'on est bien content d'avoir entendu, c'est probablement l'un des meilleurs de l'album!

Pour conclure, malgré quelques problèmes de dosage qui de toute façon ne transparaissent plus avec le temps, WWIII a tous les ingrédients d'un excellent album de Metal Industriel, l'inspiration à l'état brut est parfaitement aiguisée par un travail soigné, la violence froide se combine avec une atmosphère oppressante pour nous donner l'impression que nous sommes sur le champ de bataille, sous les bombardements... En vérité, pour ceux qui en doutaient encore, il semble bien que près de vingt ans après sa formation, KMFDM soit parvenu à se réinventer pour sortir un album Metal Industriel d'une rare qualité, il n'a pas à rougir de la comparaison avec un Psalm 69: The Way to Succeed and the Way to Suck Eggs de Ministry ou avec les deux premiers albums de Rammstein, il a sa propre personnalité pour leur faire face.

Un album qu'il fait bon avoir sur ses étagères quand on aime le Metal Industriel ; un album qui montre une fois de plus que KMFDM est un groupe exceptionnel.

Tracklist :

1/ WWIII
2/ From Here On Out
3/ Blackball
4/ Jihad
5/ Last Things
6/ Pity For The Pious
7/ Stars & Stripes
8/ Bullets, Bombs & Bigotry
9/ Moron
10/ Revenge
11/ Intro
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: KMFDM - WWIII - 2003

Message par warmachine le Jeu 1 Mar - 14:06

Belle chronique gooood
avatar
warmachine

Messages : 131
Groupe favori : Nine inch nails

http://www.reverbnation.com/x10

Revenir en haut Aller en bas

Re: KMFDM - WWIII - 2003

Message par Tanz Mitth'Laibach le Jeu 1 Mar - 14:11

Merci Wink
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: KMFDM - WWIII - 2003

Message par Max le Ven 2 Mar - 12:14

Bonne chronique effectivement, beaucoup de tes conclusions sont justes je trouve.
A cela près que je trouve que En Esch était irremplaçable mais ça c'est mon côté vieux con qui ressort. Hi hi
avatar
Max
Trop linéaire

Messages : 2437
Groupe favori : The Young Gods

http://machineryattack.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: KMFDM - WWIII - 2003

Message par Tanz Mitth'Laibach le Ven 2 Mar - 12:16

Merci. Oh, pour le coup, je ne t'en veux pas, va, mais comme j'ai découvert KMFDM avec Tohuvabohu, je me suis beaucoup attaché à Lucia...
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: KMFDM - WWIII - 2003

Message par Max le Ven 2 Mar - 12:45

Enfin bon, je dois dire aussi que plus généralement, c'est toute la line-up de l'époque Symbols que je préfère, d'ailleurs j'ai toujours préféré Abby Travis à Lucia Cifarelli perso mais bon, je dois avouer que je ne suis pas toujours très objectif vu que Symbols reste mon album préféré donc...
avatar
Max
Trop linéaire

Messages : 2437
Groupe favori : The Young Gods

http://machineryattack.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: KMFDM - WWIII - 2003

Message par Aenimal le Mar 20 Mar - 13:20

Je ne connaissais pas cet album et il faut dire que je m'attendais au pire après tout ce que j'ai lu sur le KMFDM des années 2000 (je m'étais arrêté à "Symbols" en 1997). Et bien je l'ai finalement trouvé plutôt sympathique mais pas aussi bon que Angst/Nihil/Xtort (qui sont de bons albums, mais pas transcendants non plus). Bref, je lui mettrais un 6/10.

Par rapport à la chronique, je ne suis (donc) pas vraiment d'accord, surtout sur les points suivants :

Tanz Mitth'Laibach a écrit:ne cherchez pas la comparaison avec des albums comme Nihil ou XTort, les deux KMFDM sont bien différents

Perso, je trouve que c'est à peu près la même "recette" qui est appliquée ici, mais avec un peu moins de réussite...

Tanz Mitth'Laibach a écrit:Oui, oui KMFDM fait furieusement penser à Ministry pour le coup, mais le pire, c'est qu'ils sont parfaitement à la hauteur de la comparaison.
il n'a pas à rougir de la comparaison avec un Psalm 69: The Way to Succeed and the Way to Suck Eggs de Ministry

Bon, alors là, autant dire que je ne suis pas d'accord du tout (le premier morceau de l'album, à la limite, pourquoi pas, mais sinon...) Evil or Very Mad . Je crois même que ça mérite un carton roug... bon allez, jaune Twisted Evil :



Allez, sans rancune... Wink


avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: KMFDM - WWIII - 2003

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum