Sex, drugs & rock'n'roll, un lien indissoluble ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sex, drugs & rock'n'roll, un lien indissoluble ?

Message par Tanz Mitth'Laibach le Ven 21 Juin - 16:05

Suite à une discussion sur le topic Black Sabbath, j'ouvre ce topic pour parler des liens qui existent entre le génie de certains artistes et leurs excès en tous genres : drogues, nanas, alcools, dépressions, caractère tyrannique voire problèmes psychiatriques... Les exemples ne manquent pas, Ozzy Osbourne en est un qui a marqué les esprits !

Comment s'explique ce lien, d'après vous ? Et est-ce qu'on peut en sortir ?

On a souvent dit ici que certains artistes devenaient médiocres après avoir arrêté leur consommation de drogue ou accédé à une vie un peu plus stable, par exemple au sujet d'Al Jourgensen et de Trent Reznor, on pourrait donc penser qu'il s'agit d'un puissant stimulant pour les artistes ; pourtant, aujourd'hui, Ozzy Osbourne lui-même déclare que Black Sabbath n'avait pas de quoi se droguer à ses débuts et que c'est justement de l'avoir fait par la suite qui les a détourné de leur travail, que les artistes n'ont surtout pas besoin de cela... Quelle est votre opinion sur le sujet ? cyclops

Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sex, drugs & rock'n'roll, un lien indissoluble ?

Message par Aenimal le Ven 21 Juin - 17:54

Jimi Hendrix : mort d'un abus de barbituriques/alcool
Janis Joplin : overdose
Jim Morrison : overdose
Mama Cass (THE MAMAS AND THE PAPAS) : overdose
Keith Moon (THE WHO) : overdose
Sid Vicious : overdose
Bon Scott (AD/CD) : coma éthylique
John Bonham (LED ZEP) : coma éthylique
Nico (VELVET UNDERGROUND) : hémorragie cérébrale
Kristen Pfaff (HOLE) : overdose
Layne Staley (ALICE IN CHAINS) : overdose
Daniel Darc : overdose
Helno (LES NEGRESSES VERTES) : overdose
John balance (COIL) : accident d'alcool

Sans compter tous ceux qui auraient pu figurer dans la liste : Al Jourgensen, Bryan Erickson (VAC), les mecs de SKINNY PUPPY, Trent Reznor, Marilyn Manson, les mecs de TOOL, Michael Gira (SWANS), Peter Christopherson (COIL), Albin Julius (DER BLUTHARSCH), et j'en passe... (la liste est longue)

T'ain, les seuls que je vois pas se droguer, c'est les gars de LAIBACH! Laughing

Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sex, drugs & rock'n'roll, un lien indissoluble ?

Message par Tanz Mitth'Laibach le Ven 21 Juin - 18:02

Voilà^^ 


T'ain, les seuls que je vois pas se droguer, c'est les gars de LAIBACH! 

Et encore, j'ai déjà vu des trucs écrits à ce sujet sur internet^^ Sur le wiki français, pendant un moment, même. Je ne sais pas si c'était fiable, mais bon^^

Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sex, drugs & rock'n'roll, un lien indissoluble ?

Message par Max le Ven 21 Juin - 18:58

Et puis rappelle toi les polémiques sur R+W à propos de la prise de drogue supposée du groupe

Max
Trop linéaire

Messages : 2437
Groupe favori : The Young Gods

http://machineryattack.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sex, drugs & rock'n'roll, un lien indissoluble ?

Message par Tanz Mitth'Laibach le Ven 21 Juin - 19:05

Max a écrit:Et puis rappelle toi les polémiques sur R+W à propos de la prise de drogue supposée du groupe

Elle est avérée, hein^^ Richard et Till en ont déjà parlé en interviews pour la période 1998-2004, bizarrement, c'est là qu'ils ont commencé à avoir du talent Noayl  Et il y a eu nombre de témoignages et même une photo pour les années récentes. M'enfin, ça reste des petits joueurs, à côté de certains^^

Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sex, drugs & rock'n'roll, un lien indissoluble ?

Message par R-aZZo-R le Ven 21 Juin - 22:20

Ou plus que la drogue, est ce qu'au final ce n'est pas l'age qui joue?

La fougue de la jeunesse, l'envie de bousculer les conventions, c'est bien ça qui faisait la force aussi des premiers NIN, M.Manson et Ministry (pour rester en territoire connu)?
Ces gens ont vieillit, leurs gouts ont évolués, leur mode de vie est plus confortable...


A moins que les drogues de pauvres soient plus efficace que les drogues de riches pour l'inspiration. Hi hi

R-aZZo-R
Figure tutélaire

Messages : 2986

http://www.lastfm.fr/user/R-aZZo-R

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sex, drugs & rock'n'roll, un lien indissoluble ?

Message par Tanz Mitth'Laibach le Ven 21 Juin - 22:37

Ah oui, je pense que la jeunesse joue un rôle clairement, non seulement la jeunesse physique, mais aussi la jeunesse artistique : tu ne travailles pas de la même façon quand tu as quelque chose à te prouver que quand tu as déjà des millions de fans hystériques qui achèteront quoi qu'il arrive et que tu as sorti plusieurs chefs d'œuvre, même en essayant.

Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sex, drugs & rock'n'roll, un lien indissoluble ?

Message par Aenimal le Sam 22 Juin - 8:14

Quoi de mieux pour illustrer ce sujet que ce morceau de MARILYN MANSON? Twisted Evil:




Sinon, je "recommande" cette performance live de PIGFACE, avec Trent Reznor au chant et Nivek Ogre à côté en train de se faire un fix (? Suspect)... What a Face  tout le monde a l'air déchiré en même temps Laughing


Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sex, drugs & rock'n'roll, un lien indissoluble ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:37


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum