Diamanda Galàs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Diamanda Galàs

Message par Aenimal le Mar 30 Avr - 16:35

Diamanda Galàs est une artiste (principalement chanteuse/pianiste) américaine (parents d'origine grecque) atypique : elle est ce qu'on peut appeler une "Diva", au même titre que Maria Callas, mais placée sous le signe des ténèbres...

"Diamanda Galás chante, avec une voix d'une amplitude de trois octaves et demi, joue du piano, compose et écrit. Son travail a porté sur le sida dans les années 1980 et 1990. Elle travaille depuis sur la question des génocides, mettant en musique et interprétant des textes de Paul Celan, Pier Paolo Pasolini, Gérard de Nerval, Henri Michaux... Le deuil, la souffrance, le désespoir, l'humiliation, l'injustice sont des thèmes récurrents de ses compositions, qu'elle chante, ou hurle d'une manière qui évoque parfois la glossolalie. Son apparence, ses performances scéniques, volontiers provocatrices, alliés à ses engagements qui font d'elle une véritable activiste lui ont valu le surnom de « diva des dépossédés », lui donnant parfois un statut d'icône gothique. En 1991, avec l'enregistrement de l'album "Plague Mass" dans une église New-yorkaise, elle s'est livrée à une attaque virulente contre l'attitude de l'Église catholique à l'égard de l'épidémie de sida. En 1994, elle a enregistré un disque en collaboration avec John Paul Jones, bassiste de LED ZEPPELIN, qui est son album le plus proche de la musique rock à ce jour. Galás est une artiste de scène, qui se produit beaucoup aux États-Unis et en Europe, avec des spectacles qui tiennent davantage de la performance que du concert proprement dit. Elle a collaboré avec de nombreux artistes d'avant-garde comme Philip Glass, Erasure, Terry Riley, John Zorn, Iannis Xenakis et Vinko Globokar, ainsi qu'à la bande originale du film Dracula de Francis Ford Coppola, et du film Tueurs nés d'Oliver Stone. Elle participa aussi en 2000 à l'album Liquid de Recoil, projet solo de Alan Wilder (ex-DEPECHE MODE), notamment pour le chant sur le titre "Strange Hours". En 2011, elle a collaboré avec l'artiste russe-italien, dissident de l'ère soviétique, Vladislav Shabalin pour l'installation sonore "Aquarium", inspirée par la catastrophe écologique du Golfe du Mexique et exposée à la Leonhardskirche de Bâle (Suisse) du 12 au 19 juin." (extrait Wikipedia : Arrow http://fr.wikipedia.org/wiki/Diamanda_Gal%C3%A1s)



Discographie

1982 - The Litanies of Satan
1984 - Diamanda Galás, re-released as Panoptikon
1986 - The Divine Punishment
1986 - Saint of the Pit
1988 - You Must Be Certain of the Devil
1989 - Masque of the Red Death Trilogy : The Divine Punishment, Saint of the Pit, and You Must Be Certain of the Devil
1991 - Plague Mass (Live)
1992 - The Singer (Live)
1993 - Vena Cava (Live)
1994 - The Sporting Life, with John Paul Jones
1996 - Schrei X (Live)
1998 - Malediction & Prayer (Live)
2003 - La Serpenta Canta (Live)
2003 - Defixiones, Will and Testament (Live)
2008 - Guilty Guilty Guilty (Live)

Extraits

Le premier "morceau" des Litanies de Satan (album d'environ 30 minutes qui ne comporte que 2 morceaux), dont le 1er éponyme qui est une mise en musique du poème de Charles Baudelaire tiré des Fleurs du mal (Arrow http://www.ciel-et-enfer.net/les-litanies-de-satan-402.texte) et qui s'apparente à une véritable séance moderne de Sabbat, de par la superposition multi-couches de la voix de Diamanda traitée électroniquement, dont le vers "O Satan prends pitié de ma longue misère" devient un mantra diabolique (on peut juste regretter le mauvais accent français). Ambiance satanique garantie Twisted Evil (et sans les effets de manche du Black métal) :



Le second morceau de l'album frise quant à lui l'hystérie pure et simple (moins "intéressant" à mon sens).

Le second "morceau" sur The divine punishment (qui comporte là aussi seulement 2 morceaux, mais dont les différentes parties sont ici clairement identifiables, dont des interpretations de textes de l'ancien testament). Ce morceau de près de 14 minutes se termine par le terrifiant "Sono l'antichristo" chanté en italien :




"I put a spell on you", le célèbre morceau de Screamin' Jay Hawkins (repris entre autres par MARILYN MANSON sur Smells like children) en version live (que l'on peut aussi retrouver en version medley mixé avec JANE'S ADDICTION sur la BOF de Natural born killers (1994)), et où l'on peut voir que cette chanteuse est réellement "habitée" Wink :



Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diamanda Galàs

Message par Larry le Mar 30 Avr - 17:55

On aime ou on n'aime pas, mais au moins cette chanteuse a son propre style (que l'on voit notamment bien dans la dernière vidéo).

Pour le coup tu aurais pu la mettre dans la section "Ambient".

Larry
Techno Chicken
Techno Chicken

Messages : 1791
Groupe favori : Ironhand

http://www.youtube.com/Spoon071

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diamanda Galàs

Message par suspifun le Ven 29 Nov - 0:52

Très beau

suspifun

Messages : 215
Groupe favori : ray ventura

http://www.youtube.com/channel/UCV05F9mjB15IAzFR0pG1I5A

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diamanda Galàs

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum