Unknown Pleasures, Joy Division vu de l'intérieur

Aller en bas

Unknown Pleasures, Joy Division vu de l'intérieur

Message par God john le Lun 21 Jan - 22:27

Chopé ça au furet du nord ce jour.



À la fin des années 1970, inspirés par l’énergie du punk, et notamment des Sex Pistols, Peter Hook et son vieil ami d’école Bernard Sumner, à qui se sont joints Ian Curtis, chanteur-compositeur et Stephen Morris à la batterie, ont démarré un groupe qui, 35 ans plus tard, continue d’influencer la musique pop. Avec quelques instruments rassemblés à la va-vite et un vieux van, voilà les quatre jeunes gars de Manchester et de Salford partis écumer les pubs et les clubs d’Angleterre. Le premier concert sous le nom de Joy Division est catastrophique : la nouvelle basse de Peter Hook est en rade, plus de la moitié du petit public de trente péquins est constituée d’amis de Peter, et une bagarre éclate. Ce n’est pas grave, ils continuent et en 1980, ils sortent deux albums et sont sur le point de tourner en Amérique. Tout s’enchaîne.
Joy Division a métamorphosé le visage de la musique. Parrains de la scène alternative actuelle, les membres du groupe ont revitalisé le rock à l’ère du post-punk, élaborant un son nouveau, sombre, hypnotique et intense, qui influencera The Cure, Morrissey, Radiohead et de nombreux autres.
Peter Hook fut au cœur de ce son nouveau qui définit et inspira une génération, marquée par la mélodieuse ligne de basse de « Love Will Tear Us Apart ».
Dans le même style brut et enlevé de son précédent ouvrage, L’Haçienda, la meilleure façon de couler un club, Peter Hook témoigne de l’histoire intérieure de Joy Division. On plonge littéralement dans l’histoire de ce groupe de légende !
avatar
God john

Messages : 94
Groupe favori : Front 242

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum