Vindensang ~ Terminus : Rebirth in Eight Parts (2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vindensang ~ Terminus : Rebirth in Eight Parts (2008)

Message par Larry le Mar 8 Jan - 22:55



Artiste : Vindensång
Album : Terminus : Rebirth in Eight Parts (2008)
Genre : Dark Metal / Ambient / Post-Rock


01. Prologue: The Advent of Autumn / From Infinity
02. A Place Where Sand Meets Fog
03. Return My Flesh and Bones to the Earth
04. Ashes and Memories
05. Dusk: Into the Glow of Nightfall
06. Fading Light
07. The Origin: The Point of Return
08. Epilogue: At Winter's End / To Infinity



Bandcamp
Facebook
MySpace



Le nouvel album (Alpha) arrivant bientôt, je ressors une vieille chronique pour vous faire découvrir ce groupe que j'affectionne particulièrement. Je précise que tous leurs titres sont en streaming sur leur Bandcamp.


Sous ses apparences de nom scandinave se cache Vindensång, groupe américain composés de multi-instrumentalistes. L'on pourrait croire à une formation de Black Metal mais il en est tout autre, leur musique se veut perturbante et nous plonge dans une atmosphère glauque pour un long voyage dans les ténèbres n'ayant que le temps comme compagnie. Chaque composition a la capacité de nous transcender au Nexus. Je m'essaye dans une chronique particulière où l'interprétation sera différente propre au style musical.


Le Prologue se veut progressif dans notre immersion au monde de Vindensång. Déjà les titres se veulent longs, afin de nous déstabiliser et mieux nous égarer. Certaines compositions sont difficiles à appréhender, notamment A Place Where Sand Meets Fog. Le titre à lui seul suffit à nous perturber car délicat à imaginer : le sable (la poussière, la cendre) s'envole vers le brouillard (les ténèbres, la mort). Mais ce n'est que la partie émergée de l'iceberg car à l'écoute c'est quelque chose de totalement ineffable mais qui nous sublime. Dans le néant, voilà l'impression ressentie à l'écoute, on se sent perdu. Je me vois contraint de rédiger cette chronique dans un ordre chronologique car la musique semble raconter une histoire comme le suggère le titre. Graduellement l'on s'approche d'une renaissance. Après l'errance immatérielle le titre suivant suggère une réincarnation de l'ordre de la métempsychose : Return My Flesh and Bones to the Earth. Les guitares sont tortueuses et le son plein de distorsions accompagnées d'une voix tourmentée et mélancolique. L'âme se cherche vers une palingénésie qu'est la terre. Le matériel redevient cendre, l'immatériel s'illumine.

L'album devient de plus en plus intéressant pour l'amateur de métaphysique, qui retrouvera les bases de cette science en cette histoire interprétée musicalement. La piste suivante (Ashes and Memories) fait référence à la Mémoire des Âmes : "Les êtres vivants sont comme des capteurs de l'univers qui alimentent cette mémoire cosmique en émotions, sensations, pensées, idées ou sentiments... Grâce aux capteurs sensoriels et émotionnels que sont les êtres vivants, l'univers peut se voir et se ressentir lui-même, et expérimenter directement la Création." Cette fois la musique se laisse accompagner par des chants lointains presque oubliés soutenus par une narration.

L'on plonge maintenant dans la nuit avec Dusk : Into the Glow of Nightfall. L'inconnu, le néant, le Nexus.. tout ceci représenté par la pénombre qui intrigue tant l'humanité à savoir ce qu'il se passe après la mort. La cinquième piste nous y emmène lentement, comme une douce agonie agréable (ouaip, je fais des oxymores si j'veux !). Cette neurasthénie est symbiotique avec la mélodie principale que constitue le morceau. S'en suit la chanson la plus magnifique de l'album Fading Light qui représente la migration de l'Âme dans le "monde non-manifesté", au-delà de l'horizon de l'existence incarnée. L'histoire est morose, la musique envoûtante. Decrescendo, ambiance indicible.

Éternel Retour, réincarnation, genèse.. c'est ce que va nous narrer The Origin : The Point of Return. La voix se montre moins effacée, nous pouvons comprendre plus succinctement le conte. Retour au monde matériel, nous avons désormais de nouveau les capacités de compréhension. La voix est des plus mélancoliques, tourmentées, oppressées. C'est une douleur de vivre, la tristesse se ressent dans le chant amplifiée par la guitare en parfaite osmose. On a l'impression qu'est racontée une vie, du commencement à la fin. L'ultime cri symbolise sans doute la mort, suivit ensuite d'une ambiance stérile. Une vie, représentée en une seul chanson comparée au voyage de l'Âme dans les Sphères supérieures en six titres.

L'album s'achève avec Epilogue : At Winter's End / To Infinity par opposition à Prologue: The Advent of Autumn / From Infinity. Seulement, je reste en questionnement sur l'image des saisons "froides" n'y trouvant aucune référence ni symbole au thème. Musique atmosphérique, se faisant progressivement oublier. Un nouveau voyage commence à moins que l'Âme part se fondre dans la conscience de l'Univers.


Cet album m'a fait voyager et si je n'avais pas décidé de retranscrire à l'écrit mes ressentis, je n'aurais sans doute pas compris la profondeur de cette atmosphère de la même manière, du moins pas aussi essentiel. Terminus : Rebirth in Eight Parts est à écouter en entier, sans interruption et avec un bon matériel pour pouvoir capter l'essence musicale. Je ne pense pas qu'écouter une piste seule permette de concevoir la musique elle-même, cela peut certes amener la curiosité mais je maintiens qu'une écoute complète de l'album est la seule solution pour profiter pleinement de la musique. Le ressenti changera sûrement suivant les personnes, une version alternative serait la bienvenue.


-| Spoon |-
avatar
Larry
Techno Chicken
Techno Chicken

Messages : 1791
Groupe favori : Ironhand

http://www.youtube.com/Spoon071

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vindensang ~ Terminus : Rebirth in Eight Parts (2008)

Message par Tanz Mitth'Laibach le Mar 8 Jan - 23:21

Eh bien, ça t'a impressionné, manifestement ! Ça t'a inspiré de jolies figures de styles, et tu emploies une sacrée richesse linguistique -palingénésie, excusez du peu ! Ça donne vraiment envie de découvrir, j'ai l'impression que ça pourrait me plaire en plus d'être intéressant !

Cette chronique tombe tombe bien, je vais te poser la question, ce sera sans doute mieux que Wikipédia : c'est quoi, du Dark Metal ? Je dis ça parce que je connais Nachtblut par Antoine et il est référencé comme appartenant à ce genre...
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vindensang ~ Terminus : Rebirth in Eight Parts (2008)

Message par Larry le Mar 8 Jan - 23:27

La palingénésie est un concept intéressant sur les formes de réincarnations.

Quant au Dark Metal, de ce que j'ai écouté sous cette étiquette c'est du Black Metal teinté de Dark Ambient. En fait, ces groupes font de l'Ambient avec des instruments qu'on peut appeler classique : guitare, basse, batterie. Après je trouve que le terme est mal adapté, parce qu'au final il n'y a rien de Metal. Par exemple j'ai vu Desiderii Marginis ou Ulver classés dans le tas. 'Fin te casse pas la tête avec ça, c'est une énième classification pas très représentative.
avatar
Larry
Techno Chicken
Techno Chicken

Messages : 1791
Groupe favori : Ironhand

http://www.youtube.com/Spoon071

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vindensang ~ Terminus : Rebirth in Eight Parts (2008)

Message par Tanz Mitth'Laibach le Mar 8 Jan - 23:29

D'accord, merci^^ Parce que Nachtblut ne ressemble pas à cette description non plus, ça fait limite Sympho en fait, peut-être encore un groupe qui fuit l'étiquette "Metal pour filles"^^
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vindensang ~ Terminus : Rebirth in Eight Parts (2008)

Message par ZSK le Mar 8 Jan - 23:30

le Dark-Metal, c'est un style qui n'existe pas vraiment en fait... on l'utilise un peu pour tout et n'importe quoi. ça va du Black lisse et bien peu extrême à certaines formations de Doom (scandinaves notamment) en passant par des groupes de Metal atmosphérique ou dépressifs. pourtant à la base, ça vient du groupe Bethlehem qui avait nommé son premier album "Dark Metal" en 1994. c'était du Black très désespéré avec une voix particulièrement déchirante et des claviers...

Spoon a écrit:Quant au Dark Metal, de ce que j'ai écouté sous cette étiquette c'est du Black Metal teinté de Dark Ambient. En fait, ces groupes font de l'Ambient avec des instruments qu'on peut appeler classique : guitare, basse, batterie. Après je trouve que le terme est mal adapté, parce qu'au final il n'y a rien de Metal. Par exemple j'ai vu Desiderii Marginis ou Ulver classés dans le tas. 'Fin te casse pas la tête avec ça, c'est une énième classification pas très représentative.
houlà oui pour moi c'est pas du tout ça... Laughing
du BM teinté de Dark Ambient, c'est... du Black Ambient. en général des groupes de Black qui utilisent des éléments Ambient, comme un fond d'ambiance ou carrément des breaks 100% ambient. mais ça n'en fait pas du Dark Metal pour autant. Desiderii Marginis c'est plus du Dark Ambient teinté de néofolk apocalyptique, Ulver c'est... du Ulver Laughing
avatar
ZSK

Messages : 853

http://www.vs-webzine.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vindensang ~ Terminus : Rebirth in Eight Parts (2008)

Message par Tanz Mitth'Laibach le Mer 9 Jan - 0:19

C'est le 777ème topic du forum, faites un vœu !
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vindensang ~ Terminus : Rebirth in Eight Parts (2008)

Message par Antoine Tomberouge le Mer 9 Jan - 17:24

Tanz Mitth'Laibach a écrit:Ça t'a inspiré de jolies figures de styles

C'est hélas sans compter quelques lourdeurs çà et là et des constructions de phrases bancales Twisted Evil

-palingénésie, excusez du peu !

C'est pour se faire mousser, il ne maîtrise pas son sujet sinon il n'aurait pas écrit métempsycose avec un h Twisted Evil

je connais Nachtblut par Antoine et il est référencé comme appartenant à ce genre...

Mitth m'associe à des trucs dont je n'ai même pas le souvenir What a Face

ZSK a écrit:du Black très désespéré avec une voix particulièrement déchirante et des claviers...

Du black dépressif, quoi, non ?
avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vindensang ~ Terminus : Rebirth in Eight Parts (2008)

Message par Tanz Mitth'Laibach le Mer 9 Jan - 17:33

Mitth m'associe à des trucs dont je n'ai même pas le souvenir What a Face

Dans le topic "Qu'écoutez-vous en ce moment ?", je ne t'avais pas répondu sur le moment mais je suis retombé dessus par hasard ensuite Wink
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vindensang ~ Terminus : Rebirth in Eight Parts (2008)

Message par Aenimal le Mer 9 Jan - 18:18

ZSK a écrit:le Dark-Metal, c'est un style qui n'existe pas vraiment en fait...

Il est pourtant référencé dans Wikipédia Hi hi : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dark_M%C3%A9tal

Etymologiquement parlant, bien que le terme soit apparu après ceux de "Doom", de "Black" et de "Gothic", il n'en est pas moins le genre général de ces 3 "sous-genres" de métal... et il devrait donc être réhabilité en tant que tel SS

Bref, vous avez raison, on s'en fout après tout... Hi hi
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vindensang ~ Terminus : Rebirth in Eight Parts (2008)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum