Coil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coil

Message par Aenimal le Dim 30 Déc - 18:57

Bon, là, autant dire que je m'attaque à un monument de la musique industrielle/expéri-mentale... et même une légende de la musique en général. arigatô

COIL est un groupe britannique fondé en 1983 par John Balance, qui sera rejoint rapidement par Peter "Sleazy" Christopherson, membre fondateur de THROBBING GRISTLE et de PSYCHIC TV. Le groupe a par la suite intégré de nombreux collaborateurs au gré des albums, dont le plus célèbre est peut-être le musicien gallois Thighpaulsandra.

Durant ses 25 années d'existence, le groupe a été un "touche-à-tout" précurseur dans le domaine de la musique électronique et expérimentale : il a su transcender les genres (post-punk/indus/electro/jazz/ambiant/drones) pour créer un style unique, reflet musical d'un univers mental foisonant et poétique, à la fois sombre et envoûtant. D'une certaine façon, le meilleur qualificatif que l'on pourrait appliquer pour définir les énergumènes de COIL serait celui d'"alchimistes du son".

Par delà la musique, les influences du groupe sont relativement diverses : peinture, littérature, cinéma, mais aussi ésotérisme et mythologie, le tout sur fond de dépravation sexuelle (le premier album du groupe se nomme Scatology) et toxico-psychédélique (John Balance et Peter Christopherson ne s'étant jamais caché d'un usage abusif d'alcool et de substances psychotropes en tous genres).



Discographie

Bon, comme tout groupe indus qui se respecte, COIL est un groupe à la discographie pléthorique. Je ne vais donc pas me contenter de recopier une simple liste, mais donner une discographie réduite sélective et documentée (avec extraits sonores) sur les productions parmi les plus marquantes du groupe, afin de mieux appréhender le monde musical si particulier de COIL.

1. Scatology (1984)

Album regroupant des morceaux assez hétéroclites, le titre serait non seulement un clin d'oeil aux pratiques sexuelles déviantes ("The Sewage Worker's Birthday Party" (SWBP) est inspiré d'une histoire tirée d'un magazine sado-maso gay (les membres de COIL sont homosexuels) qui évoque le plaisir d'un homme attaché à une cuvette de toilettes subissant les assauts répétés de plusieurs autres), mais aussi une illustration de la maxime suivante : "turn the shit into gold", chère au groupe.

Arrow "At the heart of it all", un morceau d'une rare intensité que j'ai déjà posté dans d'autres topic :



A noter le morceau "Tainted love", qui ne figure pas directement sur l'album (mais sur la Face B du single "Panic", et sur les rééditions ultérieures de l'album), une reprise d'un morceau de SOFT CELL (lui-même une reprise d'un morceau de Gloria Jones), dans une version au charme morbide aux antipodes de l'ambiance poppy de l'originale (le morceau commence à 00:30) :



2. Horse rotorvator (1986)

C'est un album musicalement beaucoup plus abouti que le précédent (plus violent aussi, et, autant le dire tout de suite, un chef d'oeuvre gooood ), et thématiquement placé sous le signe de la mort : "Le "Horse Rotorvator" est une vision que j'ai eue d'une chose à la fois mécanique et humaine labourant la terre, une vision vraiment horrible, brûlante, ruisselante, comme une machoire, dans la nuit, ou peut-être au crépuscule : les 4 cavaliers de l'apocalypse tuant leurs chevaux et se servant de leurs machoires pour construire une machine capable de labourer la terre entière" (John Balance)

Arrow "Who by fire", une reprise de Leonard Cohen :



Arrow "First five minutes after death", un morceau hallucinant qui prend les trippes :



Après la sortie de cet album, COIL sortira un mini-album intitulé The unreleased themes for Hellraiser (1987), qui aurait normalement dû servir de BO pour le film, jusqu'à ce que les studios Hollywoodiens mettent leur nez là-dedans et en décident autrement tant pis :



3. Love Secret Domain (1991)

Cet album marque un tournant stylistique dans la carrière du groupe, puisqu'il n'est plus axé "industriel", comme son illustre prédécesseur, mais plutôt électro-acid, avec des prémisse techno/house, même si le format reste celui de morceaux (expérimentaux) classiques avec chant. La caractéristique première de cet album est qu'il fût enregistré sous une consommation effrénée de drogues, principalement du LDS (d'où le titre "Love Secret Domain") et de l'ecstasy. La preuve en est l'anecdote suivante, qui veut que Rose McDowall, qui réalise les choeurs sur "Windowpane", fut payée directement en cachets d'ecstasy... Autant dire que la musique est en accord avec les pratiques du groupe Rolling Eyes

Arrow "Love Secret Domain", dont le clip (désolé pour la mauvaise qualité) est filmé dans un "Gogoboy bar" probablement quelque part en Thailande : on y voit John Balance se trémousser au milieu de jeune éphèbes torses-nus. Un clip à haute valeur subversive dont je suis bien étonné qu'il soit passé sur MTV (voir le logo en haut à droite) à l'époque (même si c'était alors une "vraie" chaine musicale).



4. Astral disaster (1999)

Album beaucoup plus "expérimental" que les précédents, comprenant 6 titres (dont 2 de 22 minutes), dans un genre plus planant, dans la veine du style "krautrock" des années 70 : "The mothership and the fatherland" est décrit par John Balance comme "une exploration des connexions entre le krautrock et les OVNIS".

Arrow "I don't want to be the one", dont le thème est celui d'un homme qui se retouve tout seul sur terre après que tout le monde soit "parti" : pas le morceau le plus représentatif de l'album, mais celui que je préfère :



5. Musick to play i the dark vol. 1 (1999)

Un album qui fait partie du cycle "Moon music", initié 1 an auparavant par les 4 maxis du cycle Solstice/Equinox relatif aux 4 saisons, et dont le volume 2 suivra peu après. La musique mêle ici de nombreuses influences, aux confins du krautrock, de la musique concrète et des expérimentations electro-jazzy, pour un résultat de grande qualité.

Arrow "Are you shivering?", le morceau introductif, qui traite des effets secondaires du MDMA... principal composant de l'ecstasy What a Face :



6. Musick to play i the dark vol. 2 (2000)

Le frère jumeau du précédent, mais en mieux! (un chef d'oeuvre aussi gooood )

Arrow "Tiny golden books" :



7. The ape of Naples (2005)

LE chef d'oeuvre absolu du groupe (cet album fait presque partie de mon "Top 10 ov-all-time" gooood ) : un album poignant, qui regroupe des morceaux ré-arrangés par Peter Christopherson, et composés entre 1993 et 2004, dont une partie provient de l'album avorté Backwards, qui devait sortir à l'origine sur le label Nothing Records de Trent Reznor.

Arrow "Going up", où l'on rerouve au chant le chanteur d'opéra François Testory :



8. The new backwards (2008)

Comme son nom l'indique, il s'agit là aussi de morceaux remixés et ré-arrangés issus des sessions d'enregistrement de l'album avorté Backwards.

Arrow "Careful what you wish for" :




Les albums The ape of Naples et The new backwards sont des albums semi-posthumes du groupe, dans le sens où leur sortie est intervenue après la mort de John Balance, ayant cassé sa pipe en 2004, suite à un accident lié à une ingestion excessive d'alcool. Malgré ses tentatives de sevrage, il fût finalement rattrapé par ses démons. Il avait 42 ans. Peter Christopherson a rejoint son ami en 2010, après avoir finalisé l'oeuvre commune de leur vie, permettant ainsi à ceux qui ont la chance de croiser leur chemin de faire revivre dans notre monde la magie de leur monde aujourd'hui disparu... I love you I love you I love you

A noter que Peter Christopherson fût aussi un graphiste (il participa à l'élaboration de la pochette de l'album Animals de PINK FLOYD par exemple) et un réalisateur de videos-clips respecté et reconnu dans le milieu, qui réalisa de nombreux clips de groupes connus, dont MINISTRY ou NIN par exemple (liste non exhaustive) :
The Crystal Method - "Comin' Back"
Danzig - "Until You Call on the Dark"
Godsmack - "Keep Away"
Gravity Kills - "Blame (L.A. Remix)"
Filter - "Welcome to the Fold"
Front 242 - "Rhythm of Time"
Diamanda Galás - "Double Barrel Prayer"
Ministry - "N.W.O.", "Just One Fix", "Over the Shoulder"
Nine Inch Nails - "Pinion", "Wish", "Help Me I Am in Hell", "Gave Up", "March of the Pigs"
Robert Plant - "Tall Cool One", "Heaven Knows", "Calling To You", "I Believe"
Rage Against the Machine - "Freedom", "Killing in the Name", "Bombtrack", "Bulls on Parade", "People of the Sun"
Senser - "Age of Panic"
Sepultura - "Refuse/Resist"
Silverchair - "Pure Massacre"
Stabbing Westward - "Lies"
Therapy? - "Stories"
The Young Gods - (track unknown)

Vous pouvez retrouver l'histoire de ce grand Artiste et de son compagnon charismatique dans l'ouvrage sorti en 2007 consacré à THROBBING GRISTLE, PSYCHIC TV, COIL et CHRIS & COSEY : Industrial Music for Industrial People, d'Eric Duboys aux éditions du Camion Blanc gooood :


Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coil

Message par Tanz Mitth'Laibach le Jeu 3 Jan - 12:25

Arf, Coil, Skinny Puppy, et SPK, trois groupes que je me promets de découvrir depuis les années quarante scratch Il est bien évident que c'est intéressant, atmosphères glaçantes et bien inspirées, ficelles invisibles, on entend des choses que l'on retrouvera un peu partout par la suite... Mais c'est aussi un peu trop conséquent pour que je m'y mette maintenant^^ Je ne veux pas bâcler, donc ça attendra !

Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coil

Message par Larry le Jeu 3 Jan - 13:22

Coil j'aime bien. Indus teinté d'Ambient, enfin de ce que j'ai écouté. J'avais bien accroché pour un groupe de ce style, c'est froid sans pour autant être trop atmosphérique. Quant à leur titre d'alchimiste du son, je ne peux que confirmer quand je vois certains titres qui sont des noms de formules chimiques.

J'me garde ça au chaud, quand je serai dans l'ambiance je m'y mettrais sûrement.

Larry
Techno Chicken
Techno Chicken

Messages : 1791
Groupe favori : Ironhand

http://www.youtube.com/Spoon071

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coil

Message par Aenimal le Mer 16 Jan - 17:58

Me suis enquillé Black light district - A thousand lights in a darkned room (1996) : cet album marque le début de la période du COIL de la fin des années 90, stylistiquement orientée glitch/drone/ambiant (du "krautrock" fin de siècle quoi). Du coup les morceaux s'étirent dans des ambiances électroniques expérimentales assez éloignées du format classique type "chanson". D'une certaine façon, l'album peut faire penser à un espèce de "trip auditif" en version hallucinogène. Du coup, l'ensemble est relativement plaisant, même si ce n'est pas l'album de COIL que je recommanderais de prime abord, certains morceaux pouvant être un peu longuets (voire ennuyeux pour les non aficionados des musiques ambiantiques), alors que d'autres sont plus intéressants, donc plus particulièrement :

"Red skeletons" : morceau très réussi dans le genre "trip auditif hallucinogène" (je me répète, mais c'est vraiment ce à quoi ça me fais penser), presque inquiétant suivant les conditions d'écoute :



"Stoned circular II" : dans un genre glitch, assez proche des travaux d'APHEX TWIN de la même époque (qui commence à 4:25, après "Stoned circular I", en prime Wink ) :




Putain, j'aime ce groupe! gooood


Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coil

Message par Larry le Mer 16 Jan - 18:49

De temps en temps je m'enquille ce DVD. 5h de Coil gooood




Larry
Techno Chicken
Techno Chicken

Messages : 1791
Groupe favori : Ironhand

http://www.youtube.com/Spoon071

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coil

Message par Aenimal le Mer 16 Jan - 20:12

Spoon a écrit:De temps en temps je m'enquille ce DVD. 5h de Coil gooood

Yeah! Un condensé de la carrière du groupe... Faut que j'appelle mon dealer. Laughing

Ne pas les avoir vus en live est l'un des plus grands regrets musicaux de ma life... Sad

tant pis

Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coil

Message par Aenimal le Mer 20 Fév - 17:09

Black antlers (2004, réédité en 2006 avec 3 titres supplémentaires) est très bon aussi, bien trippant gooood :



Contrairement à beaucoup d'autres, ils ont réussis à passer le cap des années 2000 avec succès... même si l'aventure s'est arrêtée depuis.

Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coil

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:55


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum