Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Aller en bas

Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Antoine Tomberouge le Mer 23 Mai - 1:31

Ma seule et unique chronique, initialement publiée ici :
http://www.rammsteinworld.com/forum/topic/2716-marilyn-manson/page__st__1125 (en bas de page)
http://www.rammsteinworld.com/forum/topic/2716-marilyn-manson/page__st__1140 (réactions de quelques membres)

Rien d'original en soi, il me semble avoir lu des textes similaires (je parle de l'idée du procès), mais bon, je l'ai rédigée d'une traite un matin en salle info d'université (en la relisant, je me dis qu'il y aurait deux-trois phrases à parfaire et à raccourcir, ou diviser). Toutefois, je trouve mon texte correctement manié, plutôt éloquent, et il évite de se prendre en pleine tronche l'écueil de la prétention et de la lourdeur

_______________


le juge
l'avocat
le jury


- Accusé Manson, levez-vous ! Vous comparaissez dans ce tribunal car vous êtes inculpé de crime contre la qualité musicale, perte notable de génie artistique et blessures volontaires portées aux oreilles de vos fans et auditeurs. Vous risquez une lourde condamnation si moi-même et le jury ici présent sommes convaincus de la nécessité de vous punir.

La parole est à l'avocat de l'accusation, Maître Sonnenlicht, que sa sagesse nous guide et nous montre la vérité !


- Hum, merci votre Honneur, vous n'êtes pas mal non plus.
Accusé Marilyn Manson, je me présente aujourd'hui devant vous pour vous informer que vous risquez une condamnation sévère et impitoyable.
"Pourquoi ?", me demanderez-vous, non sans raison.
C'est qu'après m'être procuré votre album "The high end of low" il y a quelques jours et en avoir fait une écoute attentive, non sans déplaisir, j'ai songé à intenter une action contre vous afin de dénoncer la merde affreuse que vous avez osé déféquer en cette année 2009.

Oui, ce qualificatif peut paraître désobligeant, mais il dégage la même odeur que ce que vous avez mis dans les bacs des disquaires !

Car "The high end of low" est indubitablement, après votre premier album et un "Smells like children" dont nous ne parlerons pas, le pire album que vous ayiez pu concevoir.
Dieu du Ciel ! Du début à la fin, j'ai été pris d'un ennui magistral ! Moi qui étais pourtant si prompt à aduler votre musique et à me laisser emporter par vos riffs destructeurs et séduire par le génie de vos textes et de votre univers, j'ai été ici fortement déçu. Cet album m'a laissé un goût amer.
J'ai hélas pu assister au fameux phénomène du "soufflé qui se dégonfle"...

Car, que peut-il y avoir dans cet album qui mérite un tel jugement, sévère j'en conviens, mais ô combien véridique ?
Je vais vous le dire ! Les titres sont plus pauvres les uns que les autres et s'enchaînent sans qu'une seule seconde le plaisir ne vienne s'immiscer entre ces interminables minutes.
Vos musiques manquent terriblement de structure et il n'y a pas la moindre efficacité dans les riffs et les mélodies, ou encore les refrains.
Votre chant, ou devrais-je dire votre gémissement, est terriblement agaçant, il est faible et répétitif.
En outre, vous semblez avoir perdu toute assurance dans votre voix, ce qui permet de nous rendre compte que nous avons alors affaire à un homme affaibli, et que le dominateur et meneur de foules, le croisé férocement anti-Christ, la bête noire et le cancer de la plus puissante nation du monde, s'est désormais éteint définitivement, vraisemblablement.
Le chant et les hurlements dont vous nous gratifiiez autrefois étaient pleins de confiance, de haine, d'énergie et d'intelligence, mais malheureusement, ils foulent désormais le sol, se traînant lascivement et lourdement, sans décoller.

Avec cet album affligeant, nous assistons à l'insoutenable pornographie de votre dépérissement.

Pour dissiper cette nausée et ne pas être dégoûté à vie de votre "créativité", je me suis replongé ("réfugié" conviendrait mieux) dans votre glorieux passé, et je me suis réécouté tout de suite après les grandioses "Holy Wood" et "Mechanical animals".
Et là je le clame haut et fort à la face du monde: il n'y a pas le moindre doute, le dernier album est vraiment de la roupie de mansonnet par rapport à ces monuments musicaux, ces véritables chefs-d'oeuvre !

Le précédent album, "Eat me drink me", laissait brièvement entrevoir les bribes d'un funeste destin artistique et d'une certaine putréfaction musicale, mais qui eût cru à un pareil résultat par la suite, alors que beaucoup pensaient que ce n'était là qu'une transition, un passage de déprime qui allait ensuite laisser la place à un Manson requinqué, prêt à reconquérir les salles de concert et les coeurs des fans, ainsi que son trône d'Antichrist surpuissant, vous qui fûtes l'un des meilleurs performers de la dernière décennie du XXè siècle, un divertisseur grand-guignolesque si décadent et en même temps si brillant

Néanmoins, je ne saurai manquer de dire que quelques rares chansons sur ces 15 nouveaux titres d'un style que je qualifierais de metal-chewing-gum, ou encore de pop-metal plutôt nauséabond savent un tantinet se démarquer du reste. Je pense notamment à:

"Arma-goddamn-motherfuckin-geddon", single entraînant mais desservi par un clip sans intérêt
"Into the fire"
"Running to the edge of the world"

Et je mettrai entre parenthèses ces deux titres: "Unkillable monster" et "Four rusted horses", car ils méritent aussi qu'on y porte de l'intérêt.

C'est donc peu, et croyez en ma sincérité, j'aurais aimé que cette liste soit plus étoffée, mais ce n'est là que l'évidence d'un fait: vous n'êtes plus que l'ombre de vous-même, et sachez qu'il m'est difficile de voir une chute aussi fracassante.

Restant tout de même un inconditionnel de vos créations précédentes, c'est-à-dire Antichrist Superstar, Mechanical animals, Holy Wood et The Golden age of Grotesque ainsi que la cinquantaine d'inédits dont vous avez parsemé votre carrière, j'aurai la clémence de ne requérir aucune sanction contre vous.
L'accusation en a fini avec son plaidoyer, votre Honneur, je vous remercie de votre attention.

- Merci à vous Maître Sonnenlicht, pour ce brillant plaidoyer. Le jury va maintenant rendre son verdict:

- (voix d'un juré) Après délibération et à l'unanimité, nous avons été convaincus par la pertinence de l'accusation. Le choix était tout de même ardu, car l'avocat a su montrer que l'accusé méritait amplement sa condamnation.
Mais Maître Sonnenlicht a su aussi nous rappeler que Marilyn Manson fut un monument, une institution à lui seul, et pour cela, nous déclarons l'accusé non coupable !
avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Aenimal le Mer 23 Mai - 17:06

Tony Redgrave a écrit:Rien d'original en soi, il me semble avoir lu des textes similaires (je parle de l'idée du procès)

Si, quand même... sympa en tout cas, j'ai bien rigolé (enfin sourit).... ça manque juste un peu de "descriptions formelles", mais à chacun son "style".

Je pense que tu t'es fait plaisir en l'écrivant et c'est le principal : c'est la meilleure façon d'intéresser le lectorat, je pense (comme pour un bouquin, le plus important est que l'écrivain se fasse plaisir).

Concernant l'album, je n'ai aucun avis étant donné que je ne l'ai jamais écouté (et c'est pas demain la veille je pense... Hi hi )
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Tanz Mitth'Laibach le Ven 25 Mai - 14:15

Concernant l'idée du procès, ce n'est effectivement pas ce qui se fait de plus original, on y pense rapidement et j'ai déjà lu une chronique reprenant la même idée en plus aboutie, mais ça permet de rendre la chronique amusante à lire, donc pourquoi pas ; en revanche, je suis surpris qu'il n'y ait finalement que le discours de l'avocat de la partie civile qui ait vraiment de l'importance, il n'y a pas de dialogue à proprement parler, et la fin en devient un peu inutile.

Par ailleurs, au risque de relancer la polémique, j'ai vraiment l'impression que tu confonds chronique musicale et exercice littéraire... Car finalement, qu'apprend-on sur l'album en la lisant? Que l'album est ennuyeux surtout comparé à ses prédécesseurs, que le chant ne tient pas la route, que les chansons manquent de structure et d'efficacité -c'est la partie la plus intéressante, mais elle est si brève! Le reste ne consiste qu'à exprimer ton rejet de l'album et ton admiration pour le passé de Manson suivant des formes variées... Est-ce bien là ce qu'on attend? Je parle peut-être pour moi, mais j'attends d'une chronique non seulement son appréciation subjective, mais aussi des descriptions objectives de son contenu, sorties de tout jugement de valeur : de quoi on s'inspire, y a-t-il ou non une cohésion générale, est-ce plutôt énergique ou calme, varié ou répétitif (peut-être délibérément), froid ou vivant, clairement construit ou déstructuré, volontairement ou non, de quoi est-ce que ça se rapproche ou ne se reproche pas dans la musique, le son est-il clair ou de mauvaise qualité, là encore c'est peut-être volontaire... Voir préciser quelles chansons devraient convenir à tel ou tel type de lecteur. Et ça, finalement, on en sait rien, on a presque (je dis bien presque, heureusement) que ton avis exprimé de façons variées, en s'efforçant de faire varier le style entre le très littéraire et quelques expressions vulgaires par-ci par-là par recherche du contraste, alors je ne critique pas l'initiative, mais ce n'est pas du tout ce que je cherche quand je vais lire une chronique, ce qui m'arrive souvent, car mon point de vue peut s'avérer radicalement différent de celui du chroniqueur.

En l'espèce, je n'ai pas écouté l'album dans son intégralité, je n'ai pas eu le courage de dépasser quelques demi-chansons, donc je ne vais pas parler de ça, mais voilà ce que je devais dire sur la forme de la chronique puisqu'on a manifestement un peu de mal à se comprendre sur le sujet Hi hi
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par warmachine le Ven 25 Mai - 16:56

Tanz Mitth'Laibach a écrit:Par ailleurs, au risque de relancer la polémique, j'ai vraiment l'impression que tu confonds chronique musicale et exercice littéraire...

90/100 des "chroniqueurs" font "ça" comme "ça" aujourd'hui. Et je te rejoints, tout en le regrettant car c'est bien triste.
avatar
warmachine

Messages : 131
Groupe favori : Nine inch nails

http://www.reverbnation.com/x10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Tanz Mitth'Laibach le Ven 25 Mai - 17:17

Ah? C'est curieux, car Tony se plaint justement que les chroniques comme les miennes soient trop présentes.
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par warmachine le Ven 25 Mai - 17:33

Ce que j'ai voulu dire, c'est que quand on veut écrire un livre, il faut le faire. Si les chroniques musicales sont un exercice, ça peut aider l'écrivain en devenir.

Mais la chronique en tant que telle est sensée être une fin en soi, pas un tremplin vers la suite de la carrière de celui qui l'écrit (ni même un égo trip) , sinon, ça nuit à la chronique.
avatar
warmachine

Messages : 131
Groupe favori : Nine inch nails

http://www.reverbnation.com/x10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Aenimal le Sam 26 Mai - 7:23

warmachine a écrit:Mais la chronique en tant que telle est sensée être une fin en soi, pas un tremplin vers la suite de la carrière de celui qui l'écrit (ni même un égo trip).

Je suis d'accord, mais je trouve que la "personnalisation" d'une chronique est importante aussi :
1. dans la façon d'écrire : un texte bien écrit, quel qu'il soit, est toujours plus agréable à lire qu'un texte mal écrit (et, quoi qu'on en dise, une chronique est AVANT TOUT un texte, et non pas "de la musique mise en mots"),
2. dans les références musicales (et culturelles, accessoirement) de l'auteur : je préfère lire une chronique de quelqu'un qui connait un minimum son sujet,
3. dans le "jugement de valeur" de l'auteur sur l'oeuvre, ou dans son "ressenti émotionnel".

Si le point n°2 concerne plutôt l'aspect "technique" et "formel" de la musique (et de l'album), les points n°1 & 3 dépendent fortement de CELUI qui écrit la chronique (il y a donc forcément une part d' "ego" dans la chronique).

Lire une chronique décrivant un album morceaux par morceaux en disant : là, il se passe ça et puis après, il se met à crier, et patati et patata, ça peut vite devenir ennuyeux : qu'on le fasse un peu pour la "description formelle", ok, mais sinon, je préfère carrément m'écouter l'album pour savoir exactement de quoi il en retourne.

A contrario, une chronique qui part dans un délire crypto-littéraire cosmique à la mords-moi-le-noeud, c'est pas mieux non plus.

Le principal, c'est de trouver un juste équilibre entre les 2, comme dans toute chose de la life... Rolling Eyes
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Max le Sam 26 Mai - 12:40

Ouais mais dans sa chronique, l'équilibre n'est clairement pas trouvé. Tu pourrais presque remplacer l'album par n'importe quel autre objet de la vie courante à la limite, avec quelques modifications minimes ça pourrait passer... C'est pas assez approfondi.
avatar
Max
Trop linéaire

Messages : 2437
Groupe favori : The Young Gods

http://machineryattack.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Antoine Tomberouge le Sam 26 Mai - 14:09

Tanz Mitth'Laibach a écrit: je suis surpris qu'il n'y ait finalement que le discours de l'avocat de la partie civile qui ait vraiment de l'importance, il n'y a pas de dialogue à proprement parler

Tu sais, moi, la démocratie... trollface

Tanz Mitth'Laibach a écrit:Je parle peut-être pour moi, mais j'attends d'une chronique non seulement son appréciation subjective, mais aussi des descriptions objectives de son contenu, sorties de tout jugement de valeur

En réalité, ce que j'ai moi-même présenté ici comme une chronique n'est pas une chronique. Ca s'y apparente, mais n'a pas la même vocation
Replaçons les choses dans leur contexte. L'album venait à peine de sortir, et moi et les quelques membres de Rammsteinworld suivant l'actualité de Manson venions tous d'écouter le disque, et nous avions tous été déçus
Il n'était pas utile de faire un descriptif ni tout ce que tu dis, car ce n'était absolument pas la finalité de mon texte ; Il s'agit en fait d'une expression étoffée de mon ressenti, de mon avis forgé après plusieurs écoutes, et donc destiné à être lu par les fans de Manson qui connaissaient l'album
Pour faire simple, j'avais juste envie de me faire plaisir à flinguer un album merdique, sans m'embarrasser de considérations "techniques", de justifications détaillées ou de contre-avis

Je reste en désaccord avec les propos de Warmachine, substantiellement identiques à ceux de ZSK. S'exprimer dans un français châtié n'est nullement incompatible avec l'aptitude à décortiquer une oeuvre musicale.
Et une fois encore, j'approuve la parole Aenimalienne :aenimal:
avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Tanz Mitth'Laibach le Sam 26 Mai - 14:14

Tu sais, moi, la démocratie... trollface

Laughing

Et sinon, qu'as-tu fait de tes grandes convictions Bayrouistes? Noayl

D'accord, mais on est bien d'accord que ce n'est pas ainsi qu'une chronique doit être écrite, alors? Et puis non, je ne suis toujours pas d'accord avec vous deux, rien à faire^^
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Antoine Tomberouge le Sam 26 Mai - 14:28

Bah si, mais avec un peu plus de détails techniques et de références musicales (dire de quoi il s'inspire, ce qu'il plagie - et dans le cas de Manson il y a de quoi faire, raoncter l'histoire des sessions d'enregistrement si elle est connue, etc...) pour que ce soit une vraie chronique enrichissante, là oui

Pas une description morceau par morceau, par contre, je trouve cette méthode simpliste et plombante


Pour ce qui est des convictions bayrouistes, je n'en avais pas, c'est juste qu'entre le gros et le nain, il me semblait mieux sur certains points (genre l'éducation nationale et l'impérieuse nécessité de réduire la dette)
avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Tanz Mitth'Laibach le Sam 26 Mai - 14:33


Pas une description morceau par morceau, par contre, je trouve cette méthode simpliste et plombante

J'ai fait ça uniquement pour Reise, Reise, contraint par la diversité de l'album.
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Antoine Tomberouge le Sam 26 Mai - 14:40

Je te visais pas particulièrement (enfin, si, un peu quand même ^^), j'ai souvent vu ça. Dans des mags métalleux de basse fosse, généralement, quel heureux hasard
avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Tanz Mitth'Laibach le Sam 26 Mai - 14:46

Après, un truc qui est beaucoup plus sain à utiliser quand on peut se le permettre, c'est de dire que d'un côté il y a des chansons comme ça, et de l'autre d'autres comme ça, plus celle-là et celle-là qui sont un peu à part, le lecteur sait à quoi s'attendre ou revoit l'album sous un autre angle sans que ça devienne trop long. Mais pour Reise, Reise, ce n'était pas faisable.
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par ZSK le Sam 26 Mai - 15:29

on peut très bien décrire morceau par morceau sans forcément rentrer dans un "track by track"
je le fais très souvent, pour dire "des morceaux sont bien, comme sur X il y a ça et sur Y où il y a ceci, et d'autres sont moins bon, à l'image de Z qui est en-dessous parce que blablabla". ça permet de mieux situer le contenu de l'album et à quoi l'auditeur sera confronté en cas d'écoute. par exemple quelqu'un peut se dire "ah sur le morceau là il dit qu'il y a du gravity blasts, du coup l'album pourrait me plaire"...

après chacun chroniqueur se fait son cahier des charges. moi je reviens toujours sur l'histoire et les origines du groupe, le son, la comparaison avec d'autres groupes ou les autres albums du groupe, les qualités évidentes et les gros défauts, l'intérêt intrinsèque et relatif du disque par rapport à d'autres oeuvres, etc...
avatar
ZSK

Messages : 853

http://www.vs-webzine.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Tanz Mitth'Laibach le Sam 26 Mai - 15:37

Voilà, je plussoie tout à fait ZSK.
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Aenimal le Sam 26 Mai - 18:44

Tanz Mitth'Laibach a écrit:J'ai fait ça uniquement pour Reise, Reise, contraint par la diversité de l'album.

Shocked
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Tanz Mitth'Laibach le Sam 26 Mai - 18:48

Eh oui Laughing
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par warmachine le Dim 27 Mai - 7:02

Sinon, après, c'est pas une affaire d’État et ma remarque n'avait rien de personnelle bien entendu. C'est juste que comme j'écoute tous les styles de musiques et que je suis un gros consommateur de magasines depuis l'enfance (j'en ai des caisses et des caisses), j'ai vu l'évolution des chroniques. Et cette évolution, et bien je ne l'apprécie pas...
avatar
warmachine

Messages : 131
Groupe favori : Nine inch nails

http://www.reverbnation.com/x10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marilyn Manson - The high end of low (2009)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum