"Alpha Noir/Omega White" (2012) MOONSPELL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Alpha Noir/Omega White" (2012) MOONSPELL

Message par Aenimal le Sam 12 Mai - 14:49

"Alpha Noir/Omega White" (2012) MOONSPELL



ALPHA NOIR
1.Axis Mundi
2.Lickanthrope
3.Versus
4.Alpha Noir
5.Em Nome Do Medo
6.Opera Carne
7.Love Is Blasphemy
8.Grandstand
9.Sine Missione

OMEGA WHITE
1.Whiteomega
2.White Skies
3.Fireseason
4.New Tears Eve
5.Herodisiac
6.Incantatrix
7.Sacrificial
8.A Greater Darkness



Le groupe

MOONSPELL est un groupe de Dark métal portugais dont la carrière a commencé il y a près de 20 ans : la première démo du groupe, Anno Satanae, date de 1993. Le groupe a su s'imposer dans les années 90 comme une référence du genre dans un style métal alternant entre gothique, death (mélodique), black, ou voire plus expérimental (The butterfly effect).
C'est donc le groupe de métal portugais ayant la plus grande notoriété.

L'album

Alpha Noir/Omega White est un double album (en fait, Omega White est un disque bonus de l'édition limitée d'Alpha Noir) sorti en Avril 2012, soit 4 ans après le précédent opus, Night Eternal. Alpha Noir propose ainsi 9 titres pour une durée totale d'environ 40 minutes tandis qu'Omega White en propose 8 (pour la même durée). Ainsi, ce double album se veut comme une pièce sombre et aggressive (Alpha Noir) dont l'autre face (Omega White) serait le pendant lumineux et mélodique.
L’artwork est réalisé par l'artiste grec Seth Siro Anton, bien connu dans le milieu métal pour avoir réalisé les artworks de nombreux albums (pour PARADISE LOST, ROTTING CHRIST, DRACONIAN, SCEPTIC FLESH, ...). C'est d'ailleurs lui-même qui avait aussi réalisé celui de Night eternal, le précédent album du groupe. Donc, c'est effectivement beau et réussi, mais pas très "novateur"...

On commence par le côté obscur : Alpha Noir, qui nous livre un condensé d'énergie brute, MOONSPELL ayant opté pour du death métal mélodique plutôt efficace, en tout cas au début. L'album s'ouvre sur "Axis Mundi" et on peut dire que ça commence bien! Le morceau est classique, mais diablement efficace : après une intro dominée par la batterie, la guitare entre en scène et puis... c'est la guerre! gooood



Même si il n' y a rien de révolutionnaire ici (on reconnait bien le style MOONPELL), c'est une très bonne entrée en matière. Bon, le "hic", c'est qu'on va se rendre compte par la suite que c'est tout simplement (et malheureusement What a Face ) le meilleur morceau de l'album, même si les morceaux suivants ("Lickanthrope", dont je vous dispense du clip, "Versus" & "Alpha Noir") sont de très bonne tenue.
On peut en effet "découper" l'album en 2 parties : la première, constituée par les 4 premiers morceaux, qui offre un death métal (mélodique) incisif avec des morceaux qui vont à l'essentiel, et où le groupe nous montre tout son savoir-faire (bon, en même temps, une expérience de 20 ans, ça se valorise). Ce type de morceaux qui font "tourner les riffs" sans fioritures n'est pas sans rappeler, dans l'esprit, le métal pratiqué par SAMAEL sur Passage (désolé, mais c'est ma seule référence discographique sur ce groupe tant pis ).
Bon, après cette attaque en bonne et due forme, on se retrouve dans la seconde partie de l'album avec le morceau charnière "Em Nome Do Medo", plus calme et chanté... en portugais! Bon, autant dire que cette seconde partie de l'album est nettement moins savoureuse que la première : on y retrouve effectivement des morceaux plus conventionnels, moins aggressifs et... moyennement inspirés.
L'album se termine par le sempiternel morceau instrumental, "Sine Missione", sitôt écouté, sitôt oublié... What a Face

Bref, malgré un début d'album prometteur, on reste un peu sur notre faim avec ce nouvel opus. Je n'ai pas écouté le précédent, Night eternal, mais celui d'avant, Memorial (2006), lui est supérieur.

Arrow La note : 6/10

Et on continue donc avec Omega White, qui nous offre, quant à lui, un métal/rock gothique assez peu novateur. L'album est en effet représentatif d'un genre usé jusqu'à la corde, dans lequelle on peut retrouver des influences, dirons certains, telles que TYPE O NEGATIVE (le chant grave à voix basse), les SISTERS OF MERCY, éventuellement, dans le meilleur des cas, pour les choeurs feminins qui font en fait surtout penser à un énième et kitchissime clone du genre. On y retrouve en fait le MOONSPELL des albums les moins énervés du groupe, mais sans aucun souffle créateur ("Sacrificial", par exemple, qui ressemble à un morceau pas terrible de Sin/Pecado, sorti il y a 15 ans).

En fait, je n'arrive pas à comprendre qu'on puisse sortir un tel album en 2012, hormis le fait qu'il faut bien gagner sa vie. Le seul point positif, c'est que cet album peut s'écouter en famille... Je préfère vous laisser juger par vous-mêmes :



Arrow La note : 4/10


Dernière édition par Aenimal le Sam 12 Mai - 19:03, édité 1 fois
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Alpha Noir/Omega White" (2012) MOONSPELL

Message par R-aZZo-R le Sam 12 Mai - 18:11

Je l'ai écouté 4/5 fois sans rien retenir de spécial, néanmoins je trouve l'ensemble vraiment qualitatif et me fait renouer avec un Moonspell qui m'avait cruellement déçu avec l'album Night Eternal.
La face "noire" et la face "blanche" est une bonne idée, le concept est bon (je suis un gros fan de la période "gothique" du groupe, mes albums favoris étant The Butterfly Effect et The Antidote). Un album que je pense approfondir dans les jours à venir, mais je tenais à donner mon avis "a chaud".
avatar
R-aZZo-R
Figure tutélaire

Messages : 2986

http://www.lastfm.fr/user/R-aZZo-R

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Alpha Noir/Omega White" (2012) MOONSPELL

Message par Aenimal le Dim 13 Mai - 10:59

R-aZZo-R a écrit:La face "noire" et la face "blanche" est une bonne idée, le concept est bon

Certes, mais alors, il faut savoir se donner les moyens de ses ambitions, ce qui n'est pas le cas ici (j'aurais pu dire aussi : "A trop vouloir péter plus haut que son cul, on finit par se chier dessus" Rolling Eyes ).

Dans le cas présent, 1 seul album aurait suffit, en enlevant par exemple les 3 derniers morceaux d'Alpha Noir, qui n'apportent absolument rien, et en les remplaçant par les 3 "moins mauvais" morceaux d'Omega White, on aurait pu avoir au final un "bon" album plutôt qu'un album "pas mal, mais sans plus" et un autre album "pas terrible"...

Quand on a rien à dire, inutile de faire du "remplissage"... SS
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Alpha Noir/Omega White" (2012) MOONSPELL

Message par R-aZZo-R le Dim 13 Mai - 14:30

Ouaip! D'un autre coté Alpha Noir se vend à part, visiblement c'est vraiment celui-ci le "vrai" album. Omega White est inclus dans l'édition limité uniquement, surement pour contenter les fans de leur période la plus "douce".
avatar
R-aZZo-R
Figure tutélaire

Messages : 2986

http://www.lastfm.fr/user/R-aZZo-R

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Alpha Noir/Omega White" (2012) MOONSPELL

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum