Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Antoine Tomberouge le Jeu 12 Sep - 23:17

Pour Aenimal qui s'interrogeait sur le pourquoi et le comment, ce bouquin saura sans doute lui apporter quelques clés de compréhension



A lire ici : http://kropot.free.fr/Lazare-antisemcauses.htm

A télécharger là : http://www.histoireebook.com/public/ebook/Lazare_Bernard_-_L_antisemitisme_son_histoire_et_ses_causes.zip


PRÉFACE.

Quelques fragments de ce livre ont paru à longs intervalles dans des journaux et dans des revues; on leur a fait le grand honneur de les discuter et c'est parce qu'on les a discutés que j'écris ici ces quelques lignes.
On m'a reproché à la fois d'avoir été antisémite et d'avoir trop vivement défendu les Juifs, et pour juger ce que j'avais écrit on s'est placé au point de vue de l'antisémitisme ou à celui du philosémitisme.
On a eu tort car je ne suis ni antisémite, ni philosémite ; aussi n'ai-je voulu écrire ni une apologie, ni une diatribe, mais une étude impartiale, une étude d'histoire et de sociologie.
Je n'approuve pas l'antisémitisme, c'est une conception étroite, médiocre et incomplète, mais j'ai tenté de l'expliquer. Il n'était pas né sans causes, j'ai cherché ces causes. Ai-je réussi à les déterminer? C'est à ceux qui liront ces pages d'en décider.
Il m'a semblé qu'une opinion aussi universelle que l'antisémitisme, ayant fleuri dans tous les lieux et dans tous les temps, avant l'ère chrétienne et après, à Alexandrie, à Rome et à Antioche, en Arabie et en Perse, dans l'Europe du Moyen Âge et dans l'Europe moderne, en un mot, dans toutes les parties du monde où il y a eu et où il y a des Juifs, il m'a semblé qu'une telle opinion ne pouvait être le résultat d'une fantaisie et d'un caprice perpétuel, et qu'il devait y avoir à son éclosion et à sa permanence des raisons profondes et sérieuses.
Aussi ai-je voulu donner un tableau d'ensemble de l'antisémitisme, de son histoire et de ses causes, j'en ai voulu suivre les modifications successives, les transformations et les changements.
Dans une telle étude il y aurait eu la matière de plusieurs livres, j'ai été par conséquent obligé de resserrer le sujet, d'en montrer les grandes lignes et d'en négliger le détail. Je compte en reprendre quelques parties, et un jour que j'espère prochain je tenterai de montrer quel a été dans le monde le rôle intellectuel, moral, économique et révolutionnaire du Juif, rôle que je n'ai fait ici qu'indiquer.


Bernard Lazare, Paris, 25 avril 1894
avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Tanz Mitth'Laibach le Ven 13 Sep - 9:43

aussi n'ai-je voulu écrire ni une apologie, ni une diatribe, mais une étude impartiale, une étude d'histoire et de sociologie.
C'est marrant qu'il écrive ça, parce que la sociologie n'était pas encore vraiment constituée à l'époque, bien que Auguste Comte ait commencé à employer le mot et qu'il puisse s'appliquer dans une certaine mesure aux travaux de Marx et Tocqueville ; elle le sera surtout l'année suivante, sous l'impulsion d'un fils de rabbin proche du radical-socialisme nommé Émile Durkheim... roule 

J'ai deux questions. Il parle des juifs au sens ethnique ou religieux du terme ? Ça a son importance par rapport à l'approche chrétienne, forcément. Et d'après Ouiki, il a changé d'avis sur certains points de l'ouvrage vers la fin de sa vie, on sait lesquels ?
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Aenimal le Ven 13 Sep - 20:28

J'ai lu le premier chapitre pour l'instant : ça va, ça se lit bien, je m'attendais à pire.

Ceci dit, je connaissais déjà les causes invoquées par l'auteur, donc il n'y aryen de nouveau pour moi, hormis les exemples et les points de détails (de l'histoire). La victime n'est pas totalement innocente et il est clair que l'arrogance de l'idée absurde de "peuple élu" a les a souvent conduits de fait à s'auto-exclure sociétalement parlant... ce qui les a rétroactivement désignés comme étant les boucs-émissaires idéaux.

Je vais poursuivre... study
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Tanz Mitth'Laibach le Ven 13 Sep - 21:23

La victime n'est pas totalement innocente et il est clair que l'arrogance de l'idée absurde de "peuple élu" a les a souvent conduits de fait à s'auto-exclure sociétalement parlant...
Je pense aussi, oui, ça va jusqu'au point où ils ne sont pas censés visiter la maison d'un païen, après tout. Je suppose qu'il évoque également la forte présence juive dans la finance pour des raisons historiques bien connues, ainsi que le fait qu'ils étaient les premiers monothéistes, avec des implications morales différentes du paganisme ?

Pour la crainte du monothéisme, forcément, elle a encore plus touché le christianisme sous l'Empire Romain, étant donné que cette fois, le monothéisme s'accompagnait d'une volonté de convertir, même Marc-Aurèle s'y opposait pour cette raison, considérant que cela menaçait la stabilité de l'Empire Romain. Mais à l'arrivée, c'est cette même idée de religion internationale qui a évité au christianisme un trop grand repli sur soi.

PS : J'évite quand même de parler d'absurde en matière religieuse, puisque ça renvoie par définition à quelque chose qui se situe au-dessus de l'intelligence humaine, la question est donc surtout de savoir si on croit en cette chose ou non.
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par didou le Ven 13 Sep - 21:41

Pour rester dans le monothéisme dans l'Antiquité, le christianisme était aussi l'une des seules religions dites exclusives présente au sein de l'Empire Romain qui comptait une kyrielle de cultes longtemps qualifiés de païens, elle n'en admettait pas d'autres ce qui énervait les romains. Cette exclusivité additionnée à une volonté de conversion des autres a suffi à entrainer des persécutions à leurs égards.
Les juifs ont au moins le mérite de ne pas avoir fait chier les autres en tentant par tout les moyens de convertir leurs contemporains (j'y connais rien à l'histoire juive, donc je ne peux pas trop m'avancer par rapport à eux).
avatar
didou

Messages : 432

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Tanz Mitth'Laibach le Ven 13 Sep - 22:05

Les juifs ont au moins le mérite de ne pas avoir fait chier les autres en tentant par tout les moyens de convertir leurs contemporains (j'y connais rien à l'histoire juive, donc je ne peux pas trop m'avancer par rapport à eux).
Bah c'est la double-face, justement : il y a d'un côté le "faites ce que vous voulez, mais nous, on est juifs" qui a évité des guerres comme en ont connu le christianisme et l'islam, mais de l'autre le "On ne sauve que les nôtres, démerdez-vous" qui signifie une forme d'isolement et de croyance en la supériorité d'un peuple...
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Aenimal le Dim 15 Sep - 10:26

J'aime bien ce passage : " Chaque fois que des individus ou des groupes d'individus se sont parqués volontairement, ou ont été parqués, le même phénomène s'est présenté ; on a oublié les causes qui avaient amené cette sorte de réclusion, et on a attribué à ces isolés des passions, des vices, des infirmités qu'on supposait d'autant plus horribles, que ces solitaires étaient détestés. La même chose s'est produite pour certaines associations conventuelles, pour des sociétés secrètes, pour des ordres religieux militants, pour tous les groupements qui, de quelque façon que ce soit, vécurent en dehors de la masse, pour des raisons mystiques, nationales ou politiques, peu importe. Le peuple est naturellement curieux, de plus, il est fort imaginatif, enclin à former des légendes, à engendrer des fables et cela naïvement, d'une façon enfantine. Un mot, une phrase, une association d'idées lui suffisent ; sur le moindre indice il échafaude des rêves, invente des contes dont il nous est impossible de démêler l'origine. Ce qui est caché l'inquiète, le trouble, le préoccupe ; il cherche les motifs qui ont pu pousser une classe d'hommes à se réfugier dans une solitude collective, et s'il ne les trouve pas, il les invente. ou, en tous cas, s'il en déduit quelques-uns de réels, il ne peut s'empêcher d'en inventer d'imaginaires. Tous les êtres qui ont fait partie de ce qu'on a appelé les races maudites ont eu à supporter ces fables et ces légendes."

arigatô 
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Tanz Mitth'Laibach le Dim 15 Sep - 10:57

... Ce qui nous renvoie droit aux problèmes de communautarisme/ghettoïsation actuels, de façon interactive.

C'est joliment formulé, même si ça ne m'apprend pas grand chose^^
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Aenimal le Lun 16 Sep - 20:58

Drumont en prend pour son grade (bon, en partie seulement puisqu'il est aussi qualifié de "polémiste de talent") : "Drumont est un historien mal documenté, un sociologue et surtout un philosophe médiocre" Cool 

Quant à Schopenhauer, j'ai plus l'impression qu'il s'attaque au dogme (donc à la religion) plutôt qu'aux juifs en tant que tels : "Un Dieu comme ce Jehovah, dit Schopenhauer, "qui animi causa" pour son bon plaisir et de gaîté de coeur produit ce monde de misère et de lamentations et qui encore s'en félicite, voilà qui est trop. Considérons donc à ce point de vue la religion des Juifs comme la dernière parmi les doctrines religieuses des peuples civilisés"

Mais bon, le passage relatif au philosophe est beaucoup trop court pour être représentatif de sa pensée sur la question...
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Aenimal le Jeu 19 Sep - 19:19

Ce passage tord bien le cou au judéo-conspirationnisme d'hier et d'aujourd'hui : "Dire, avec la plupart des adversaires d'Israël, que toute perturbation, toute révolte, tout bouleversement vient du Juif, a été causé, provoqué par le Juif et que si les gouvernements changent et se transforment, c'est parce que le Juif a préparé ces changements et ces transformations dans ses conseils mystérieux, cela est excessif. Affirmer une telle chose, c'est méconnaître les plus élémentaires des lois historiques, c'est attribuer à un élément infime une part injustifiée, c'est ne voir qu'une des plus minimes faces de l'histoire tout en en négligeant les mille côtés. Le dernier Juif fût mort en défendant les remparts de Sion, que la destinée des sociétés n'eût pas été changée ; dans cette prodigieuse résultante qui est le progrès, la composante juive eût pu manquer, l'état social eût évolué quand même ; d'autres facteurs eussent remplacé le facteur juif et accompli son œuvre économique. La Bible restant et le christianisme aussi, l'œuvre intellectuelle et morale du Juif se fût faite sans lui. Le Juif n'est donc pas le moteur du monde, l'hélice grâce à laquelle nous marchons vers une rénovation"

arigatô
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Aenimal le Dim 22 Sep - 9:32

"La fraternelle des peuples, qui était jadis une chimère inattingible, peut être rêvée sans folie ; le sentiment de la solidarité humaine se fortifie, le nombre des penseurs et des écrivains qui travaillent à le renforcer augmente tous les jours ; les nations se rapprochent les unes des autres, elles peuvent mieux se connaître, mieux s'aimer et s'estimer ; la facilité des relations et des communications favorise le développement du cosmopolitisme ; ce cosmopolitisme unira un jour les races les plus diverses, il leur permettra de se fédérer en de pacifiques unions : à l'égoïsme patriotique, il substituera l'altruisme international. De cette diminution de l'exclusivisme national, les Juifs bénéficieront encore, d'autant qu'elle coïncidera avec l'affaiblissement de leurs caractères distinctifs, et les progrès de l'internationalisme amèneront la décadence de l'antisémitisme"

Bernard Lazare, Jacques Attali même combat! Hi hi 

Le bouquin est assez intéressant dans son ensemble, malgré 2-3 bémols qu'on pourrait relever :
- quelques répétitions, ce qui rend l'ensemble un peu fastidieux parfois (mais bon, c'est pas trop gênant au final),
- l'auteur a parfois tendance à faire des généralités, ce qui peut porter à confusion quand il essaie de démontrer certains points de vue, qui peuvent conduire à des interprétations "divergentes". Mais bon, pour l'époque, c'est quand même pas mal...

Bon, par contre, il s'est un peu planté dans sa conclusion (cf. un extrait ci-dessus), en tout cas à court terme, en disant : "Ainsi, inconsciemment, l'antisémitisme prépare sa propre ruine, il porte en lui son germe de destruction, et cela inévitablement, puisque, en ouvrant la voie au socialisme et au communisme, il travaille à éliminer non seulement les causes économiques, mais encore les causes religieuses et nationales qui l'ont engendré et qui disparaîtront avec la société actuelle dont elles sont les produits."

Il avait pas prévu la résurgence nationaliste portée par un petit homme colérique à moustache en brosse à dents... et tout ce qui en a découlé par la suite (création de l'Etat d'Israel, ... etc)
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Tanz Mitth'Laibach le Dim 22 Sep - 9:41

"La fraternelle des peuples, qui était jadis une chimère inattingible, peut être rêvée sans folie ; le sentiment de la solidarité humaine se fortifie, le nombre des penseurs et des écrivains qui travaillent à le renforcer augmente tous les jours ; les nations se rapprochent les unes des autres, elles peuvent mieux se connaître, mieux s'aimer et s'estimer ; la facilité des relations et des communications favorise le développement du cosmopolitisme ; ce cosmopolitisme unira un jour les races les plus diverses, il leur permettra de se fédérer en de pacifiques unions : à l'égoïsme patriotique, il substituera l'altruisme international. De cette diminution de l'exclusivisme national, les Juifs bénéficieront encore, d'autant qu'elle coïncidera avec l'affaiblissement de leurs caractères distinctifs, et les progrès de l'internationalisme amèneront la décadence de l'antisémitisme"

Bernard Lazare, Jacques Attali même combat!
La dernière allusion au bénéfice des juifs fait même penser à une citation de Bernard-Henri Lévy relevée par l'Antoine^^ Mais enfin personnellement, je crois que cette ère est encore loin, sinon impossible... Ceci dit, si des mecs du calibre de Alain Touraine ou l'Attali susnommé y croient, je peux très bien me gourer, hein.

Bon, par contre, il s'est un peu planté dans sa conclusion (cf. un extrait ci-dessus), en tout cas à court terme, en disant : "Ainsi, inconsciemment, l'antisémitisme prépare sa propre ruine, il porte en lui son germe de destruction, et cela inévitablement, puisque, en ouvrant la voie au socialisme et au communisme, il travaille à éliminer non seulement les causes économiques, mais encore les causes religieuses et nationales qui l'ont engendré et qui disparaîtront avec la société actuelle dont elles sont les produits."

Il avait pas prévu la résurgence nationaliste portée par un petit homme colérique à moustache en brosse à dents... et tout ce qui en a découlé par la suite (création de l'Etat d'Israel, ... etc)
Il n'avait pas prévu non plus que Staline et consorts tueraient l'utopie communiste, ne laissant la place qu'à un socialisme de compromis avec le libéralisme...

Bon bah tu m'as donné envie de lire le bouquin, toi^^
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Aenimal le Dim 22 Sep - 17:48

Il n'avait pas prévu non plus que Staline et consorts tueraient l'utopie communiste
Bah, tu viens de donner dans ta phrase la raison même de la mort du communisme : c'est une utopie qui n'a pas résistée au réel...

Ce qui est appréciable dans le bouquin, c'est que l'auteur reste assez "neutre" tout au long de son exposé, en essayant d'expliquer de façon rationnelle le phénomène antisémite, sauf à de rares exceptions et dans la conclusion où il laisse transparaitre son idéologie personnelle, orientée "socialisme fin de XIXe siècle".

La dernière allusion au bénéfice des juifs fait même penser à une citation de Bernard-Henri Lévy relevée par l'Antoine^^
Oui, c'est d'ailleurs étrange qu'Antoine conseille un bouquin qui donne le bâton pour se faire battre... Hi hi 

Ceci dit, si des mecs du calibre de Alain Touraine ou l'Attali susnommé y croient
Je connais pas Alain Touraine, mais je préfère rester prudent avec la pensée de Jacques Attali, même si je ne la connais pas "à fond", et même si je lui reconnais une certaine érudition, car ça reste un idéologue utopiste à certains égards lui aussi...
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Aenimal le Dim 22 Sep - 18:04

Je connais pas Alain Touraine
C'est le fils délinquant de Marisol Touraine? Laughing 
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Tanz Mitth'Laibach le Dim 22 Sep - 18:42

Nope, son père !

S'agissant d'Attali, je ne le connais pas très bien non plus donc j'ai peut-être tort de le mettre à côté d'un grand nom de la sociologie, mais de ce que j'en ai vu, il m'a paru avoir des idées bien développées sur de nombreux sujets et être généralement de plutôt bonne foi.
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Aenimal le Dim 22 Sep - 18:56

Nope, son père !
Je crois qu'un gros L.O.L. s'impose... Laughing

être généralement de plutôt bonne foi
Pour moi, c'est un critère nécessaire mais pas suffisant : on peut être de bonne foi et avoir des idées à la con...
avatar
Aenimal
Génie du mâle

Messages : 1439
Groupe favori : Florent Pagnini, Pascal Zobisp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Tanz Mitth'Laibach le Dim 22 Sep - 18:59

Je crois qu'un gros L.O.L. s'impose...
Je préfère voir une fille de sociologue Ministre qu'une fille d'avocats ou d'énarques Moqueur

Pour moi, c'est un critère nécessaire mais pas suffisant : on peut être de bonne foi et avoir des idées à la con...
Oh, bien sûr, mais c'est que ça se fait tellement rare !
avatar
Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Antoine Tomberouge le Mar 24 Sep - 14:22

Oui, c'est d'ailleurs étrange qu'Antoine conseille un bouquin qui donne le bâton pour se faire battre... Hi hi
Mais tu n'es pas sans soupçonner que je suis plus subtil que ça, n'est-ce pas ? :acqu: 
Je ne partage jamais intégralement les opinions des personnes dont je relaye les propos ici. Mais je ne précise que peu, voire jamais, les points de désaccord, car ces gens sont généralement plus proches du vrai, du bon sens et du souhaitable que l'étouffante doxa ambiante, et que je préfère poster les textes sans trop les commenter
Je n'hésite pas donc pas à piocher ce qui me semble bon chez des penseurs et des auteurs qui sont parfois opposés (comme je l'ai déjà expliqué, les courants de pensée au sein de l'extrême-drouate sont multiples et à certains degrés antagonistes), et à rejeter ce qui me déplaît, me semble illogique ou néfaste

Je te tire mon chapeau d'avoir lu tout le contenu du livre, de surcroît sur ordinateur. Bel effort et louable curiosité Smile Moi-même, bien que possédant une édition physique datant des années 30, je ne suis pas allé jusqu'au bout, happé par d'autres lectures

Morale de l'histoire par Saint Thomas : timeo hominem unius libri

Il n'avait pas prévu non plus que Staline et consorts tueraient l'utopie communiste
Il n'avait pas été prévu que des événements accidentels et l'impitoyable coalition britannico-américano-franco-russe tueraient l'utopie nationale-socialiste. Vouloir donner une seconde chance au communisme a toujours droit de cité, mais il ne saurait en être question pour le national-socialisme. Voilà qui est bien injuste tant pis
avatar
Antoine Tomberouge

Messages : 3932

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bernard Lazare - L'antisémitisme, son histoire et ses causes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum