Clock DVA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Clock DVA

Message par Tanz Mitth'Laibach le Mar 13 Aoû - 15:47

Groupe anglais formé en 1978, un temps signé du label de Throbbing Gristle, Clock DVA n'a pourtant pas fait que de l'indus, ils ont même commencé par un album d'improvisations psychédéliques, White Souls in Black Suits en 1980, avant d'embrayer sur l'industriel dès l'année suivante, pour l'album Thirst. Toutefois, le groupe ne sait pas encore très bien ce qu'il veut, puisque l'album Advantage de 83 est un retour au rock^^ Il se sépare cette année-là, mais s'étant retrouvé en 88 pour le (chiant) single electro/indus The Hacker/The Act, il rempile pour Buried Dreams en 1990, album marqué par l'EBM de Front 242 sans devenir très dansant pour autant, et s'ensuivent trois albums électroniques, Man-Amplified, Bitstream et Sign, jusqu'à la séparation en 96. Cependant, ne sachant pas s'arrêter, il y a eu une reformation en 2008, qui n'a rien donné de plus qu'une compilation vinyle de leurs premiers travaux, parue en 2012.

Hum, je ne sais pas pour le versant rock, mais alors pour l'indus, vous feriez mieux de vous limiter à Thirst, à mon avis : l'album a un intérêt de par le fait qu'il conserve des sonorités issues d'autres musiques, on ne s'ennuie pas et il y a un intérêt historique ; Buried Dreams est en revanche fait de morceaux bien trop longs à mon sens, sans énergie ni atmosphère particulières même si les sons peuvent être sympas, et les suivants m'ont tout simplement l'air d'avoir basculé du côté de l'électronique superficielle...

Thirst :






Buried Dreams :




Tanz Mitth'Laibach
Not That I Am

Messages : 2953
Groupe favori : Project Pitchfork

http://mordraal.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum